Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Psaumes 88

Ps 88 (Segond 1910)

   1 (88:1) Cantique. Psaume des fils de Koré. Au chef des chantres. Pour chanter sur la flûte. Cantique d'Héman, l'Ézrachite. (88:2) Éternel, Dieu de mon salut ! Je crie jour et nuit devant toi. 2 (88:3) Que ma prière parvienne en ta présence ! Prête l'oreille à mes supplications ! 3 (88:4) Car mon âme est rassasiée de maux, Et ma vie s'approche du séjour des morts. 4 (88:5) Je suis mis au rang de ceux qui descendent dans la fosse, Je suis comme un homme qui n'a plus de force. 5 (88:6) Je suis étendu parmi les morts, Semblable à ceux qui sont tués et couchés dans le sépulcre, A ceux dont tu n'as plus le souvenir, Et qui sont séparés de ta main. 6 (88:7) Tu m'as jeté dans une fosse profonde, Dans les ténèbres, dans les abîmes. 7 (88:8) Ta fureur s'appesantit sur moi, Et tu m'accables de tous tes flots. Pause. 8 (88:9) Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur ; Je suis enfermé et je ne puis sortir. 9 (88:10) Mes yeux se consument dans la souffrance ; Je t'invoque tous les jours, ô Éternel ! J'étends vers toi les mains.
   10 (88:11) Est-ce pour les morts que tu fais des miracles ? Les morts se lèvent-ils pour te louer ? Pause. 11 (88:12) Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, De ta fidélité dans l'abîme ? 12 (88:13) Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de l'oubli ? 13 (88:14) O Éternel ! j'implore ton secours, Et le matin ma prière s'élève à toi. 14 (88:15) Pourquoi, Éternel, repousses-tu mon âme ? Pourquoi me caches-tu ta face ? 15 (88:16) Je suis malheureux et moribond dès ma jeunesse, Je suis chargé de tes terreurs, je suis troublé. 16 (88:17) Tes fureurs passent sur moi, Tes terreurs m'anéantissent ; 17 (88:18) Elles m'environnent tout le jour comme des eaux, Elles m'enveloppent toutes à la fois. 18 (88:19) Tu as éloigné de moi amis et compagnons ; Mes intimes ont disparu.

Ps 88 (Annotée Neuchâtel)

   1 Cantique. Psaume des fils de Koré. Au maître chantre. Sur un mode triste ; pour des temps d'accablement. Méditation de Héman, l'Ezrachite.
   2 Eternel, Dieu de mon salut,
Je crie jour et nuit devant toi.
   3 Que ma prière parvienne en ta présence ;
Incline ton oreille à mon cri.
   4 Car mon âme est rassasiée de maux,
Et ma vie touche au séjour des morts.
   5 On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse ;
Je suis comme un homme sans force.
   6 Je suis abandonné parmi les morts,
Comme ceux qui, frappés à mort, sont couchés au tombeau,
Desquels tu n'as plus aucun souvenir,
Et qui ne sont plus à portée de ta main.
   7 Tu m'as jeté dans la fosse la plus basse,
Dans les lieux ténébreux, aux abîmes.
   8 Ta colère s'est jetée sur moi,
Et tu m'as accablé de tous tes flots.
(Jeu d'instruments.)
   9 Tu as éloigné de moi mes amis,
Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur ;
Je suis enfermé, et je ne puis sortir.
   10 Mon oeil se consurne dans l'affliction ;
Je t'invoque, ô Eternel, chaque jour ;
J'étends vers toi les mains.
   11 Feras-tu quelque miracle pour les morts ?
Ou bien les ombres se lèveront-elles pour te louer ?
   12 Annoncera-t-on ta bonté dans le tombeau,
Et ta fidélité dans l'abîme ?
   13 Connaîtra-t-on tes prodiges dans les ténèbres,
Et ta justice en la terre d'oubli ?
   14 Et moi, Eternel, je crie à toi ;
Ma prière te prévient dès le matin...
   15 Pourquoi, Eternel, rejettes-tu mon âme,
Et me caches-tu ta face ?
   16 Je suis affligé et comme expirant dès ma jeunesse ;
Je suis chargé de tes terreurs, je suis éperdu.
   17 Les ardeurs de ta colère ont passé sur moi,
Tes épouvantes me tuent.
   18 Elles m'environnent comme des eaux tout le jour ;
Elles m'enveloppent toutes à la fois.
   19 Tu as éloigné de moi amis et compagnons ;
Ma société... ce sont les ténèbres !