Psaumes 59 (Segond 1910)

   1 (59:1) Au chef des chantres. "Ne détruis pas." Hymne de David. Lorsque Saül envoya cerner la maison, pour le faire mourir. (59:2) Mon Dieu ! délivre-moi de mes ennemis, Protège-moi contre mes adversaires ! 2 (59:3) Délivre-moi des malfaiteurs, Et sauve-moi des hommes de sang ! 3 (59:4) Car voici, ils sont aux aguets pour m'ôter la vie ; Des hommes violents complotent contre moi, Sans que je sois coupable, sans que j'aie péché, ô Éternel ! 4 (59:5) Malgré mon innocence, ils courent, ils se préparent: Réveille-toi, viens à ma rencontre, et regarde ! 5 (59:6) Toi, Éternel, Dieu des armées, Dieu d'Israël, Lève-toi, pour châtier toutes les nations ! N'aie pitié d'aucun de ces méchants infidèles ! -Pause. 6 (59:7) Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville. 7 (59:8) Voici, de leur bouche ils font jaillir le mal, Des glaives sont sur leurs lèvres ; Car, qui est-ce qui entend ?
   8 (59:9) Et toi, Éternel, tu te ris d'eux, Tu te moques de toutes les nations. 9 (59:10) Quelle que soit leur force, c'est en toi que j'espère, Car Dieu est ma haute retraite. 10 (59:11) Mon Dieu vient au-devant de moi dans sa bonté, Dieu me fait contempler avec joie ceux qui me persécutent. 11 (59:12) Ne les tue pas, de peur que mon peuple ne l'oublie ; Fais-les errer par ta puissance, et précipite-les, Seigneur, notre bouclier ! 12 (59:13) Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres: Qu'ils soient pris dans leur propre orgueil ! Ils ne profèrent que malédictions et mensonges. 13 (59:14) Détruis-les, dans ta fureur, détruis-les, et qu'ils ne soient plus ! Qu'ils sachent que Dieu règne sur Jacob, Jusqu'aux extrémités de la terre ! -Pause. 14 (59:15) Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville. 15 (59:16) Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture, Et ils passent la nuit sans être rassasiés. 16 (59:17) Et moi, je chanterai ta force ; Dès le matin, je célébrerai ta bonté. Car tu es pour moi une haute retraite, Un refuge au jour de ma détresse. 17 (59:18) O ma force ! c'est toi que je célébrerai, Car Dieu, mon Dieu tout bon, est ma haute retraite.

Notes de la Bible Segond 1910

Cette version n'a pas de note