Psaumes 62 (Segond 1910)

   1 (62:1) Au chef des chantres. D'après Jeduthun. Psaume de David. (62:2) Oui, c'est en Dieu que mon âme se confie ; De lui vient mon salut. 2 (62:3) Oui, c'est lui qui est mon rocher et mon salut ; Ma haute retraite: je ne chancellerai guère. 3 (62:4) Jusqu'à quand vous jetterez-vous sur un homme, Chercherez-vous tous à l'abattre, Comme une muraille qui penche, Comme une clôture qu'on renverse ? 4 (62:5) Ils conspirent pour le précipiter de son poste élevé ; Ils prennent plaisir au mensonge ; Ils bénissent de leur bouche, Et ils maudissent dans leur coeur. -Pause. 5 (62:6) Oui, mon âme, confie-toi en Dieu ! Car de lui vient mon espérance. 6 (62:7) Oui, c'est lui qui est mon rocher et mon salut ; Ma haute retraite: je ne chancellerai pas. 7 (62:8) Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ; Le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu.
   8 (62:9) En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos coeurs en sa présence ! Dieu est notre refuge, -Pause. 9 (62:10) Oui, vanité, les fils de l'homme ! Mensonge, les fils de l'homme ! Dans une balance ils monteraient Tous ensemble, plus légers qu'un souffle. 10 (62:11) Ne vous confiez pas dans la violence, Et ne mettez pas un vain espoir dans la rapine ; Quand les richesses s'accroissent, N'y attachez pas votre coeur. 11 (62:12) Dieu a parlé une fois ; Deux fois j'ai entendu ceci: C'est que la force est à Dieu. 12 (62:13) A toi aussi, Seigneur ! la bonté ; Car tu rends à chacun selon ses oeuvres.

Notes de la Bible Segond 1910

Cette version n'a pas de note