Anges, serviteurs de Dieu en mission pour les croyants

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Les anges
Source : Construire Ensemble   
Publié sur Lueur le
Partager
Les anges, un vrai sujet d'actualité, dans notre monde sans repères et à la recherche de paranormal et de surnaturel. Sans doute, le sujet théologique qui suscite le plus d'intérêt dans le monde séculier tout en inspirant, le plus souvent, malaise ou du moins réserve de la part des théologiens (cf. préface d'Alain Nisus de Ce que la Bible dit des anges, éd. Farel.).

Dans l'univers biblique la réalité des anges ne fait aucun doute. On estime à près de trois cents références directes à ces êtres spirituels dont près des deux tiers dans le Nouveau Testament. Du jardin d'Éden à l'Apocalypse, en passant par le ministère de Jésus sur terre, nous les retrouvons évoqués, voire même au cœur de l'action.

Qui sont-ils?

Leur fonction première est directement rattachée au titre qu'ils portent. Par traduction, un ange est un messager, envoyé par une autorité et ne parlant donc jamais en son propre nom. Ils sont présentés, dans l'un des livres de Billy Graham, comme des agents secrets de Dieu. L'épître aux Hébreux (He 1.14) nous donne également une définition particulièrement intéressante en les présentant comme des esprits administrateurs, au service de Dieu et envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut. Dans ce rapide regard sur leur état et leurs fonctions, nous pouvons ajouter encore qu'ils sont eux-mêmes créatures, résultant de la volonté divine et habitant dans les lieux célestes.

Des caractéristiques de choix

Pour mener à bien leur mission, Dieu leur a donné des moyens directement attachés à leur nature. Ils nous sont ainsi supérieurs en force, allant jusqu'à être appelés anges de la puissance du Seigneur Jésus (2 Th 1.7). Ils sont saints, exclusivement réservés au service de Dieu (Ac 10.22) et pour cela manifestent une parfaite obéissance qui leur permet d'être nommés faiseur de sa parole (Ps 103.20 trad. Chouraqui). De nombreux textes nous les présentent aussi entourés d'une gloire extraordinaire, traduite souvent par des descriptions merveilleuses (la tête auréolée d'un arc-en-ciel, un corps ressemblant à une pierre précieuse, un visage brillant comme l'éclair...) (Dn 10.5-6, Mt 28.2-4, Ap 10.1). Gardons tout de même à l'esprit que parfois aussi, ils se présentent très simplement, voire incognito (He 13.2). Enfin dans cette liste de caractéristiques non exhaustive, nous pouvons aussi remarquer leurs qualités de sagesse et d'humilité. Cette dernière permettant entre autre de différencier les anges fidèles au Père, refusant toute vénération et ceux déchus, comme Satan, qui eux n'ont qu'un désir, se faire adorer et prendre la place de Dieu.

Leur ministère

Nous l'avons déjà évoqué, les anges sont au service de Dieu pour communiquer et aider les croyants. Servir Dieu implique qu'Ils sont donc constamment entourant le Seigneur, réalisant sa volonté et collaborant à son œuvre. Observons ainsi certaines de leurs actions :

  • Ils assistent avec des cris de joie à la création du monde (Jb 38.4-7)
  • Ils transmettent la loi à Moïse sur le Sinaï (Ga 3.19 et Ac 7.53)
  • Ils exécutent les ordres de Dieu (Ps 103.20)
  • Ils combattent contre Satan et ses armées, jusqu'à la complète victoire (Ap 12.7-9)
  • C'est un ange qui lie le diable dans l'abîme (Ap 20.1-2)
  • Réunis devant le trône de Dieu, ils l'adorent sans cesse et le glorifient (Ap 5.11 ; Dn 7.10)

Dans le prolongement direct de ce service, nous assistons tout au long du ministère terrestre de Christ à l'accompagnement angélique manifesté dans de nombreuses situations particulières : dès avant sa conception quand Gabriel devient annonciateur. À sa naissance, lorsqu'une multitude d'anges acclament la naissance du Sauveur face aux bergers. À la fuite en Égypte puis au retour au pays. Plus tard, après la tentation dans le désert, puis à Gethsemané pour le fortifier. À la résurrection, pour rouler la pierre puis pour proclamer aux femmes la glorieuse nouvelle. Au moment de l'Ascension, et enfin comme déjà annoncé, lors de son retour, ainsi qu'au jugement dernier.

Ce service de Dieu se tourne donc également vers le croyant. Les applications bibliques sont là encore très nombreuses. Citons-en quelques unes :

En résumé, le Seigneur veille sans cesse sur les pas de ses bien-aimés (Ps 34.4).

Le culte des anges

Il n'est pas surprenant que l'homme soit tenté de rendre un culte à ces êtres célestes, doués de tant de puissance et de gloire. Même l'apôtre Jean tombe aux pieds de l'ange qui le guide pour l'adorer. Mais chaque fois celui-ci l'arrête: Garde toi de le faire! Je suis ton compagnon de service… Adore Dieu! (Ap 22.9).
Cet engouement actuel, pouvant aller jusqu'à une forme de culte, n'est pas une nouveauté. L'épître aux Colossiens évoque déjà cette pratique (Col 2.18-19). Des faux docteurs de Colosses prétendaient que, par humilité, ils ne voulaient pas s'approcher directement de Dieu. C'est pourquoi, ils passaient par l'intermédiaire des anges. Cette opinion fut très répandue dans l'Église ancienne. Le culte des anges a subsisté jusqu'au IVe siècle en Pisidie et en Phrygie. D'autre part, ces hérétiques voulaient ramener les chrétiens sous la Loi. Or, cette Loi avait été donnée par l'intermédiaire des anges. Une vénération particulière était donc vouée à ces médiateurs dont on pensait qu'ils pouvaient transmettre d'autres révélations.
Paul va d'ailleurs encore plus loin en appelant à se méfier même de ce qu'un ange pourrait dire: Même si moi ou un ange descendu du ciel venions proclamer au milieu de vous une bonne nouvelle contredisant celle que je vous ai annoncée, que la malédiction divine nous frappe... (Ga 1.8)

Les choses sont donc clairement établies. Toute adoration autre que celle envers Dieu est prohibée. Mais des questions peuvent néanmoins se poser quant à notre rapport et nos conceptions envers ces êtres spirituels si présents dans la Parole de Dieu et si souvent absents dans notre quotidien. Sans apporter de réponses directes, ces éléments peuvent sans doute permettre d'accompagner notre réflexion.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères