Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Dépassée, la Bible ?

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : La Bible
Source : Construire Ensemble   
Publié sur Lueur le
Partager
Évidemment la Bible ne dit rien sur Internet ! Est-ce que cela ferait d'elle un livre dépassé ? Il y a une façon de faire de la nouveauté, voire de l'actualité, un critère de pertinence qui mérite au moins réflexion !

Quand les questions essentielles se posent à l'homme, qu'est-ce qui va l'aider à choisir ? Faudra-t-il débrancher le malade ? Sur quelles valeurs reposent mes choix de vie et ceux de la société dans laquelle je suis engagé ? La Bible aborde ces questions fondamentales et propose des réponses qui ont été reçues par des générations avant nous et encore aujourd'hui par des millions de personnes de toutes cultures.

La pertinence du message de la Bible est souvent contestée par ceux qui ne le connaissent pas. Ce message fréquemment caricaturé mérite, nous le croyons, plus qu'un instant d'attention.

Le succès de la Bible, bestseller universel, n'aide pas forcément à la réception de son message. En effet, cette "réussite" ne va pas sans caricature. Combien d'hommes et de femmes sont prévenus contre le message biblique ? Des bribes de connaissances héritées d'une éducation religieuse ou les on-dit de ceux qui prétendent savoir, tiennent souvent lieu de culture biblique.

Il est vrai que la Bible va à contre courant de bien des mouvements de la société occidentale. Elle se méfie de l'image, ne valorise ni la nouveauté ni la jeunesse ! Le Qohéleth, vieux sage mais éternel questionneur, en a long à dire sur ces sujets ! La jeunesse et l'aurore sont vanités. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil...

La pertinence du message biblique se fonde premièrement sur une démystification des poncifs de notre société médiatique. Cela implique évidemment la volonté de prendre du recul pour être capable d'analyser ce qui se joue autour de nous et qui nous concerne et nous influence directement. Le message biblique est bien autre chose qu'un moralisme soi-disant judéo-chrétien ! Il est avant tout une invitation à la lucidité, à la réflexion. Le message biblique est tout sauf sur un prêt à penser ou un prêt à croire !

Le même Qohéleth va jusqu'à questionner la sagesse ! N'est-elle pas aussi poursuite du vent ? Et pourtant la sagesse vaut mieux que la folie...

Les grandes questions que la Bible pose obligent à poursuivre la réflexion et à partager la parole. La parole de Dieu est une parole qui invite les hommes à parler et à se parler.

La violence, sujet d'actualité s'il en est, mais sujet de toujours, est affrontée dès les premières pages de la Genèse. Caïn, lui, a refusé l'appel au dialogue que lui adressait Dieu, il s'est livré à la violence. La lecture de ce texte nous oblige à sortir des clichés, fussent-ils hugoliens - l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn - pour reprendre conscience !

Blaise Pascal, grand lecteur de la Bible, avait noté comment l'homme cherchait à oublier sa condition en se divertissant. Que dirait-il d'une société qui veut constamment divertir ? Sans le savoir elle déshumanise ceux qui ne peuvent plus réfléchir aux questions qui font leur dignité.

La Bible, que certains disent Parole de Dieu, n'assujettit pas l'humanité mais l'appelle à chaque page à se relever, à lever la tête, pour mieux vivre ensemble ce bonheur d'être enfin humain devant Dieu.

Mais parler de bonheur conduit finalement à évoquer l'élément central du message biblique : l'amour. Dieu, tout au long des pages de la Bible, dit qu'il nous aime ! Cette déclaration d'amour souvent négligée, parfois contestée, n'est-elle pas la Parole dont nous avons besoin ?

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères