Après canicule et sécheresse

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Vie Chrétienne
Source : Vie Nouvelle   
Publié sur Lueur le
Partager

Un jeune couple avait profité d'un voyage en Grèce organisé par leur comité d'entreprise en 1995. Il en est revenu en pyjamas, miraculeusement rescapé de l'éboulis de son hôtel, suite à un terrible tremblement de terre nocturne. La jeune femme déclara :
"Chose curieuse, nous nous amusions des comportements des animaux, durant la journée. Les chevaux hennissaient. Les chiens jappaient, courant çà et là. Les oiseaux piaillaient, volant en tous sens. Nous pensions qu'ils devenaient fous".

Bref, seuls les humains ignoraient ce que savait déjà la faune céleste et terrestre. L' humanité est fière cependant d'une science dont les "progrès" s'échinent à maîtriser la création de notre Dieu vivant. Mais elle se trouve désemparée et prise de court face à un temps de canicule prolongée et de sécheresse, en dépit des photos satellites météorologiques et des ordinateurs des plus sophistiqués.

En tant que chrétiens, notre responsabilité au sein de la société contemporaine est plus grande que jamais. Nous ne disposons pas d'appareils perfectionnés pour connaître les signes des temps, mais nous avons la Bible. Il est vrai que nous ne pouvons pas arrêter un tremblement de terre ni un ouragan, mais nous pouvons au moins prier pour ce monde de plus en plus incrédule qui nous environne.

Dans un petit ouvrage intitulé Ce que le monde attend, publié voici bientôt trente ans, on pouvait lire :

" Nous croyons que jusqu'à ce que Dieu nous reprenne à lui, il attend de nous que nous intercédions pour le peuple au milieu duquel il nous a placés. Notre influence par la prière et l'exemple de nos vies intègres n'ont jamais été plus essentiels qu'à l'heure actuelle. Dans le monde entier, la situation n'a certainement jamais été aussi désespérée. Chaque pays affronte des crises gouvernementales, sociales et économiques.

"Beaucoup de nations font face à la disette, si ce n'est à la famine totale. La peste, la sécheresse, la violence et l'anarchie frappent partout. Ce sont les œuvres du royaume des ténèbres. Quand les hommes refusent de vivre sous la souveraineté de Dieu, ils reçoivent le salaire de celui qu'ils servent, Satan, qui est un véritable tyran. C'est le début du jugement de Dieu pour les nations. Cependant, nulle part dans l'Ecriture, il n'est dit que Dieu nous décharge de notre responsabilité de prier et d'évangéliser ce monde qui se meurt et que Dieu aime autant aujourd'hui que lorsqu'il envoya son Fils mourir pour nous sauver...

" Nous croyons que Dieu est à la recherche de celui qui intercède, de celui qui se tient à la brèche pour son pays, afin que, dans sa bonté, il puisse exercer sa miséricorde et accorder le salut au plus grand nombre.

"... Nous croyons que nous devons nous opposer à l'action de Satan jusqu'à ce que le plan de Dieu pour nous-mêmes soit accompli sur la terre. Face à l'abondance du mal, l'Eglise ne doit pas abandonner la bataille, mais devenir plus puissante et plus glorieuse qu'elle ne l'a jamais été. L'approche de la nuit n'est pas, pour l'Eglise, le moment de se retirer mais celui, au contraire, de discerner les signes des temps, d'être des sentinelles au sein de notre génération et des combattants engagés dans le combat de la foi."

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères