Jésus m’a appris ce qu’est l’amour

Auteur :
Type : Témoignage
Thème : Le couple
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Témoignage d'une conversion en couple

Jean-Luc :

Issu d'une famille aisée, j'ai eu une enfance sans problème. Mes parents ont été en tout temps très justes avec mes 2 frères et moi-même. Bien qu'il nous ait beaucoup aimés, j'ai toujours eu l'impression que mon père n'était qu'un courant d'air. En effet son métier de médecin et sa fonction de député lui laissaient vraiment très peu de place pour nous. Elevé dans du coton, j'avais tout pour réussir.
Cependant, jeune homme livré à lui-même, j'ai voulu mener ma vie à ma façon et c'est alors que j'ai commis un grand nombre de fautes; tout cela m'a conduit sur un parcours pour le moins sinueux marqué par: l'alcool, le tabac, un divorce, une faillite, des coucheries, puis une très grande agressivité, principalement en voiture.
C'est vrai, j'étais particulièrement dangereux. Notre second garçon est né à cette période où je m'adonnais intensément à l'alcool, aussi est-il devenu très rapidement mon bouc émissaire. Pour autant, nous l'avions désiré et je l'aimais à ma manière. En fait je n'ai jamais été un bon père pour lui. Mais ma femme priait pour moi depuis un certain temps sans me le dire.

Geneviève :

Je suis née dans une famille de commerçants, mes parents tenaient une charcuterie et ils étaient toujours très occupés. Nous étions 4 enfants et j'étais la «petite dernière». J'avais 4 ans lorsque maman est tombée malade. J'ai été placée chez ma grand-mère maternelle qui tirait les cartes et même petite, je sentais des forces occultes agir dans la maison.
Le temps a passé, je suis rentrée chez moi et je me suis mise à faire des cauchemars terribles la nuit. Adolescente, j'ai eu un grave problème à la colonne vertébrale, mais à cette époque, on ne s'en préoccupait guère.
A l'âge de 19 ans, comme je tapais à la machine, mon problème a empiré, mon dos s'est arrondi et je souffrais terriblement. Je suis restée presque un an en rééducation et là j'ai rencontré une malade qui était «diseuse de bonne aventure», l'occultisme me poursuivait.
Puis, logeant dans un foyer de jeunes travailleurs à Paris, j'ai connu des jeunes qui sortaient dans les boîtes, j'ai voulu faire comme eux et là, j'ai rencontré une jeune fille qui s'est retrouvée dans les quartiers mal famés de la prostitution. Mêlée à ce milieu - ça va très vite- un homme a voulu profiter de moi, mais l'arrivée providentielle d'une voiture a mis l'homme en fuite.
Depuis mon enfance et plus encore après cette expérience, je vivais constamment dans la peur et je me disais qu'un jour je partirais, je mourrais et personne n'en saurait rien. Mais lors d'une réunion chrétienne à laquelle j'assistais, quelqu'un a dit que Jésus l'avait guéri non seulement physiquement mais aussi dans son âme et je me suis dit que «ce Jésus» pouvait aussi me guérir.
Je l'ai accepté dans mon coeur, je l'ai laissé faire et il a tout déballé ce qui était enfoui au fond de moi depuis des années.

Jean-Luc :

Des amis chrétiens nous ont un jour invité à une réunion chrétienne de témoignages. J'étais étonné par la façon dont les personnes racontaient avec beaucoup d'humilité et de compassion, leur passé peu glorieux, avant qu'ils ne rencontrent Jésus. Je ressentais chez eux un amour que je ne connaissais pas. A la fin de la réunion, je me suis senti comme propulsé vers l'avant, j'ai couru comme si je ne voulais pas laisser passer ma chance de connaître Jésus Christ comme eux. Alors ce fut mon tour de connaître cet amour merveilleux.

Après une rétrospective de ma vie, je me suis rendu compte que le Seigneur m'avait sauvé plusieurs fois de la mort ainsi que du danger de l'hypnose dans lequel je m'étais fourvoyé. Entre temps mes affaires allaient beaucoup mieux, j'avais une bonne situation et je me stabilisais, si bien que je ne pensais pas que Jésus puisse m'offrir mieux que ce que je connaissais.

Quel orgueil que de penser cela! Aidé par mon papa du ciel, avec qui j'ai désormais une relation personnelle, j'ai pu demander pardon à mon fils pour le manque d'amour que j'ai eu envers lui durant 15 ans. On a pleuré tous les deux. Après avoir appris à m'accepter tel que j'étais, j'ai compris que le Seigneur ne voulait pas seulement me guérir, mais bâtir avec moi une vraie relation d'amour réciproque.

Depuis que je marche avec Jésus, je n'ai jamais été autant en paix, avec ma femme et mes enfants, mais aussi dans mon travail et dans la vie en général. Jésus m'a appris ce qu'est l'Amour, le vrai, ainsi que la patience, le pardon et enfin le courage de parler de Lui. IL m'a aussi guéri de la violence et désormais je ne veux plus Le quitter. C'est mon confident, mon appui; je peux compter sur Lui pour toutes choses, car Il écoute et répond.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères