Une croix trop lourde

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Chrétien au quotidien
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Cette histoire en forme de parabole doit nous amener à réfléchir.

Un pèlerin part à la recherche du pays de la vie. Un sage lui conseille de se charger d'une croix qui, selon lui, doit lui en permettre l'entrée. Notre pèlerin chemine ainsi, traînant tant bien que mal son fardeau. Il se plaint quand l'étape est longue et ardue.
Petit à petit, une idée, qu'il trouve géniale, s'impose à son esprit. Il lui faut bien une croix s'il ne veut pas perdre le résultat de tant d'efforts, le but de la marche de sa vie ...
Mais cette croix, a-elle besoin d'être si longue ? Plus courte, elle sera moins lourde et moins encombrante. A force d'y penser, l'idée s'impose à son esprit. Un jour, il la met à exécution. Prenant une scie, il se met à rogner un bon morceau de sa croix.
- Vraiment, se dit-il, pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt.
Et, d'un air moqueur, il nargue les personnes qui, moins avisées que lui, peinent et transpirent sous leur fardeau trop lourd.
Les années passent et, un jour, notre pèlerin se trouve presque parvenu à destination. Enfin, devant lui, c'est le Pays de la Vie. Demain, il y sera enfin reçu et pleinement récompensé de ses longs et pénibles efforts ! Le dernier obstacle à franchir, c'est une rivière au fond d'une étroite vallée. Elle n'est pas très large. C'est pourquoi elle ne l'inquiète pas trop, car déjà, de la rive où il est, il aperçoit le magnifique pays où il va goûter un repos bien mérité, en compagnie de ceux qui, comme lui, auront achevé la course et seront parvenus au but.
C'est alors que la croix lui révèle toute son utilité. Il lui faut seulement la jeter d'une berge à l'autre et s'en servir comme un pont pour passer dessus. Hélas ! mille fois hélas ! notre pèlerin doit vite déchanter. Sa croix, plus légère, est... devenue trop courte. Il doit rester en deçà de la rivière, maudissant sa sagesse, regrettant sa folie, pleurant sur sa misère...

Ainsi en est-il et en sera-t-il pour ceux qui comme ce pèlerin, auront trouvé leur croix trop lourde et auront eu la malencontreuse idée de la raccourcir, de l'adapter à leur convenance.
Jésus a dit : Celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas, n'est pas digne de moi. Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera (Mt 10.38-39). Jésus a dit encore : Si quelqu'un veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera. Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert-il s'il perd sa vie ? Et que peut-on donner pour racheter sa vie (Mt 16.24-26).

La croix que nous avons à porter, ce sont les souffrances que nous endurons au service de notre Seigneur. C'est le monde qui nous impose cette croix, mais cependant, c'est volontairement que nous la portons, et finalement, c'est elle qui nous porte !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères