Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Le pourquoi de l'épreuve

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : La souffrance
Source : Vie Nouvelle   
Publié sur Lueur le
Partager

Sans doute savez-vous qu'un lapidaire est un tailleur de diamants, et qu'une gemme est une pierre précieuse : un diamant ou une pierre fine transparente.

On découvrit un jour, en Afrique du Sud le diamant le plus merveilleux de toute l'histoire humaine. Il fut offert au roi d'Angleterre pour étinceler sur sa couronne. Le roi l'envoya d'abord à Amsterdam pour qu'on l'y taillât. Les mains expertes d'un lapidaire s'en saisirent, et, que croyez-vous qu'il fit ?
L'homme prit la pierre précieuse dans laquelle il fit une entaille, puis il donna un coup violent à l'aide de son instrument, et voilà que le superbe joyau gisait dans sa main, coupé en deux. Quel manque de soin. Quel gâchis ! Quelle criminelle inconscience ! Pourtant, ce n'était pas le cas. Ce coup avait été précédé par des recherches minutieuses, des études et des plans qui avaient duré des jours et des semaines. On avait fait des dessins et des maquettes de la gemme. On avait étudié en détail ses qualités, ses défauts, ses lignes de coupe. Tout avait été calculé de façon très méticuleuse, car l'homme qui en avait la responsabilité était l'un des plus habiles lapidaires du monde.

Direz-vous alors que ce coup était une erreur ? Non, c'était le sommet de la technique du tailleur de pierre. En frappant cette gemme, il avait fait l'unique geste qui allait donner à la pierre sa forme la plus parfaite, ainsi que le plus parfait éclat. Ce coup qui paraissait être la fin de cette pierre précieuse fut, en fait, sa véritable mise en valeur.
Car, de ces deux moitiés furent travaillées les deux magnifiques gemmes que l'oeil exercé du lapidaire avait vues, cachées, dans la pierre brute extraite de la mine.

Ainsi en est-il de notre vie. Parfois Dieu permet un coup terrible, le sang jaillit, les nerfs se tordent, l'âme crie dans sa douleur et le coup semble une erreur monstrueuse.
Pourtant, ce n'est pas le cas, parce que, pour Dieu, vous êtes le joyau le plus précieux du monde, et lui, il est le lapidaire le plus habile qui soit.
Un jour, vous brillerez dans le diadème du Roi. Pour l'instant, vous êtes dans sa main, et il sait comment vous traiter.
Aucun coup ne peut vous atteindre sans que Dieu l'ait permis et que rejaillissent sur vous des bénédictions spirituelles et un enrichissement de l'âme que vous ne pouviez auparavant ni voir ni imaginer.

Par la puissance de Dieu, vous êtes gardés par la foi, pour le salut prêt, à être révélé dans les derniers temps.
C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez éprouvés par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu) ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur lorsque Jésus-Christ apparaîtra.
Vous l'aimez sans l'avoir vu, vous croyez en lui sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse.
(1 Pi 1.5-8).

Commentaires (1)

par Loria

comparaison magnifique... quel encouragement !

Signaler un commentaire inapproprié

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères