L'éternité

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Théologie
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

La notion d'éternité est très difficile à concevoir pour l'âme humaine. Dans notre monde, tout est limité dans le temps. Les différents objets que nous utilisons vieillissent, s'usent et sont un jour détruits; la vie qui nous entoure, végétale ou animale, est ponctuée par le phénomène naissance / croissance / dégénérescence / mort; notre corps passe par le même processus; notre monde lui-même, terre, soleil, étoiles, est dans une phase évolutive et doit un jour disparaître. Alors comment pourrions-nous dans de telles circonstances comprendre ce que le mot éternité signifie?

Et pourtant, tout chrétien, c'est à dire tout homme ou toute femme qui croit en Jésus-Christ, en son oeuvre sur la croix, en sa mort et en sa résurrection, est héritier de la vie éternelle. Tout chrétien est un être éternel, la mort physique, qui concernera seulement son corps, ne le privera en rien de la vie de Dieu, à laquelle il participe déjà. Cette vie de Dieu, rendue disponible par le sang de Jésus, est indestructible. Si nous l'avons reçue, nous vivrons éternellement. Essayons donc d'instruire notre âme sur cette situation, qu'elle a tant de mal à appréhender.

Voici quelques réflexions, inspirées de la Bible, qui pourront nous aider à mieux saisir ce qu'est la vie dans l'éternité.

L'environnement dans lequel nous évoluons et les circonstances de la vie de ce monde sont un frein à la compréhension de l'éternité par notre entendement, qui est limité dans ce domaine; mais sachons bien cependant que nous avons été créés avec le désir de connaître l'éternité. Ces deux vérités complémentaires sont révélées dans Ec 3.11 Dieu a mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'oeuvre que Dieu fait du commencement jusqu'à la fin.

Toute dégradation ou tout déclin continu (vie, santé physique ou mentale, ...) est un processus de diminution de réserves, qui aboutit nécessairement, après épuisement, à une fin. "Eternité" signifie qu'il n'y aura pas de fin. Cette absence de fin est donc nécessairement une absence de déclin ou de dégradation. Tout ce qui en nous a reçu la vie éternelle ne connaît ni déclin, ni dégradation.

Le péché a pour conséquence la mort, la Bible dit: Le salaire du péché, c'est la mort (Rm 6.23). "Eternité" signifie qu'il n'y a pas de mort; s'il n'y a pas de mort, il n'y a nécessairement pas de péché. Dans la vie éternelle le péché est donc totalement absent.

Toutes les inquiétudes et les angoisses de ce monde sont basées sur le risque de voir notre situation ou celle de nos proches connaître la dégradation, le déclin, ou la fin. Nous avons vu qu'il n'y a rien de tout cela dans la vie éternelle, nous ne pouvons donc y expérimenter qu'un sentiment de sécurité absolue. Dans la vie éternelle, il n'y a ni inquiétude, ni angoisse, ni souci.

A cette sécurité absolue s'ajoute une absence totale de culpabilité, car la Bible dit que Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde et que Celui qui croit en lui n'est pas jugé (Jn 3.17-18). Dans la vie éternelle, le pardon remplace le jugement, il n'y a donc plus aucune culpabilité.

Lorsque nous sommes entrés dans la vie éternelle, nous sommes entrés dans un processus qui n'aura jamais de fin, mais nous avons aussi intégré, en cours, une aventure qui n'a jamais eu de commencement; Jésus-Christ est la vie de Dieu (Jn 14.6), Jésus était de toute éternité dans le passé et sera de toute éternité dans le futur. La vie de Dieu animait déjà Noé, Abraham ou David dans l'Ancien Testament; elle anime aujourd'hui l'Eglise. Nous prenons part à une vie qui vient de l'éternité.

Dans l'éternité, nous assisterons en toute sécurité (comme nous l'avons vu) à tous les évènements à venir; nous saurons ce que Dieu fera de ce monde matériel qui nous préoccupe tant, nous verrons la terre disparaître, l'univers évoluer, la création se transformer, les milliers, les millions et les milliards d'années passer... et nous serons toujours là, dans l'amour de notre Créateur et Père céleste.

Dans ce monde, nous apprenons toujours à fonctionner avec des échéances, car le temps y est limité et il est nécessaire de se fixer des étapes et des objectifs conditionnés par le temps qui passe; dans l'éternité, le temps est une ressource inépuisable, la notion d'échéance disparaît tout naturellement.

Alors se pose une question: Quand pourrons-nous enfin expérimenter cette vie d'éternité? La question n'est pas très judicieuse, car si nous sommes chrétiens, nous avons déjà reçu l'éternité et l'expérience a déjà commencé.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères