L’humour de Dieu

Auteur :
Type : Témoignage
Thème : Dieu
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Au début de ma vie active j'ai travaillé successivement dans deux entreprises industrielles à Valence dans la Drôme. Mon épouse est originaire de ce département et nous y avons vécu pendant huit ans. Nous y étions bien et y avons même fait construire une maison.

Mes circonstances professionnelles m'ont amené à m'orienter vers la formation des jeunes : je souhaitais devenir professeur. A trente deux ans, il a fallu reprendre les études à Grenoble pour préparer le concours. Marié et père de trois enfants, j'étais persuadé que le poste que l'Éducation Nationale me proposerait ne pouvait être très éloigné de Valence. Mon épouse et moi ne nous doutions pas encore de ce qui nous attendait.

Chrétiens tous les deux, nous étions membres d'une église protestante à Montéléger près de Valence dans la Drôme. C'est pendant ma deuxième année d'étude à Grenoble, lorsque j'étais professeur stagiaire, que l'idée d'être muté au loin a dû mûrir en moi. En décembre de cette année là, en relisant l'histoire de Noël à mes enfants, dans un livre pour petits, j'ai réalisé la réalité du déplacement de Marie et Joseph de Nazareth à Bethléem. Jusque là, une lecture trop superficielle des textes de la bible me laissait croire que le voyage de Marie et Joseph était l'affaire d'un long week-end, d'un aller-retour de quelques jours. Le temps qu'il fallait pour s'inscrire à ce fameux recensement commandé par l'empereur puis ils retourneraient chez eux. De plus j'imaginais les mages arrivant à la crèche dès les premiers jours. Or dans le petit livre que je lisais à mes enfants, on voyait Jésus âgé d'un an ou deux, recevant la visite des mages dans une maison. J'ai reçu confirmation de ces détails en relisant attentivement les textes bibliques. Ainsi j'ai réalisé que Marie et Joseph avaient déménagés. Joseph avait probablement fermé sa boutique de charpentier à Nazareth et avait dû recommencer à zéro dans une autre région : à Bethléem. Ce n'était pas une mince affaire. Au travers de cette méditation des textes des évangiles Dieu me préparait à l'idée de notre propre déménagement.

Six mois plus tard, l'avis de mutation tombait : j'étais nommé à 700 kilomètres de Valence, à La-Ferté-Bernard dans la Sarthe. Je me suis rendu sur les lieux une première fois seul afin de prendre contact avec le lycée et de chercher une maison ou un appartement à louer. Ce n'était pas facile. Entre les logements trop petits, la maison inondable par la rivière proche, celle difficile à chauffer, et les autres…

En marchant dans les rues de La-Ferté-Bernard pour me rendre d'agences immobilières en études de notaire et voyant la difficulté de la situation, j'ai demandé son aide à Dieu dans une prière. J'ai terminé ma requête par une plaisanterie (avec cependant un soupçon d'anxiété…) : « Seigneur, tu ne vas tout de même pas nous faire le coup de l'étable comme à Marie et Joseph ! »

Trois semaines plus tard, après être revenu avec mon épouse pour visiter des maisons à louer, nous avions donné notre accord pour une fermette très joliment retapée, suffisamment grande, à Nogent-Le-Bernard.

Et au moment de recopier l'adresse de notre nouveau domicile pour le contrat d'assurance habitation, mon épouse me dit : « Regarde l'adresse, regarde la réponse de Dieu à ta prière dans la rue… »

La Grange
Nogent-Le-Bernard
72110 Bonnétable

Que notre Dieu soit loué et remercié pour sa bonté , son humour et sa grandeur.

Claude

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères