Jésus, lumière du Père

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Jésus-Christ
Source : Croire & Servir   
Publié sur Lueur le
Partager

Un éclat Insoutenable

Lors de la fameuse éclipse de soleil de 1999, quelques imprudents ont perdu la vue en regardant directement le phénomène.

Or, il n'est pas possible à nos yeux humains de regarder le soleil en face sous peine de brûlure de la rétine. Il nous faut interposer un écran protecteur, des lunettes spéciales.

Dans l'antiquité, et en particulier chez les Hébreux, s'était répandue l'idée que personne ne pouvait non plus « voir Dieu et vivre « tant son éclat pouvait être destructeur. Qu'en était-il au juste ? Il est bien possible que cette idée soit née de l'impossibilité de regarder le soleil en face, ce que le bon sens conseillait et que probablement quelques expériences malheureuses avaient confirmé. Cet implacable éclat était considéré comme une caractéristique incomparable de la divinité ou même avait contribué à faire du soleil un dieu, comme en Égypte.

Et le soleil n'est pas Dieu !

L'Eternel, le Dieu d'Israël, celui qui est devenu le Dieu des Chrétiens, ne peut pas non plus être regardé, mais pour une autre raison. Il n'est ni un astre ni un objet créé, c'est-à-dire directement perceptible.

« Il est esprit », affirme Jésus (1). Toutefois, il n'est pas impossible que des phénomènes, visibles aient pu exceptionnellement signaler la présence de l'Éternel, car c'est lui qui a créé le monde et les yeux pour le voir. Ainsi, lors de la longue migration du peuple Hébreu d'Égypte vers la Palestine, « Dieu est apparu pour que vous ayez pour lui de la crainte » disait un jour Moïse au peuple (2) après l'une de ces manifestations spectaculaires.

Jésus image du père

Mais pour que s'établisse une véritable relation avec les hommes, de simples créatures, il a fallu que Dieu vienne habiter un corps d'homme, « sans éclat ». L'Evangile selon Jean expose ainsi cet événement « Nul n'a jamais vu Dieu, le Fils unique qui est dans le sein du Père est celui qui l'a fait connaître » (3). C'est pourquoi Jésus pourra lui-même dire « Celui qui m'a vu a vu le Père » (4). Ce que plus tard exprimera autrement l'apôtre Paul :» La gloire de Dieu a resplendi dans la face de Christ » (5). Aussi n'y a-t-il pas d'autre moyen de rencontrer et de voir Dieu.

De plus, un jour, sur une haute montagne quelques disciples furent les témoins d'une scène extraordinaire. Jésus. qu'ils connaissaient pourtant bien leur est apparu soudain entouré de lumière et lui-même brillant d'un éclat éblouissant, en compagnie de deux grands personnages de leur histoire, Moïse et Élie. Puis ils se couvrirent d'un halo de lumière tandis qu'une voix retentissait à leurs oreilles : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé !... » Et il ne resta plus que Jésus seul, comme avant (6). Les témoins oculaires comme l'apôtre Pierre, ont été à jamais marqués et convaincus par cette vision éblouissante... sans que leurs yeux n'aient eu à en souffrir, bien au contraire (7) !

Une autorité définitive et irrécusable

Après sa mort et sa résurrection Jésus a été « souverainement élevé » et a reçu « un nom au-dessus de tout nom », écrit Paul, l'apôtre (8). « En lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité » précise-t-il encore aux chrétiens de Colosses (9). Il n'est donc désormais nul besoin de chercher Dieu ailleurs. Jésus lui-même a confirmé à l'un de ses proches cette étonnante relation étrangère à la pensée humaine : « Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? » (10). C'est pourquoi, écrit encore l'apôtre Paul, « Au nom de Jésus, tout genou fléchira, dans les cieux, sur la terre et sous la terre », autrement dit dans l'univers entier ! (11).

La souveraineté de Jésus étant si clairement établie, pourquoi ne pas dès à présent, « fléchir le genou » devant lui, c'est-à-dire accepter sans réserve son autorité et ses paroles qui sont celles du Père, le Dieu de tout l'univers ?


(1) Jean 1.24
(2) Exode 20.20
(3) Jean 1.18
(4) Jean 14.8
(5) II Corinthiens 4.6
(6) Matthieu 17.5
(7) II Pierre 1.17-19
(8) Philippiens 2.9
(9) Colossiens 2.9
(10) Jean 14.10
(11) Philippiens 2.10

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères