Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

La Parole brisée

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Jésus-Christ
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Nous savons que la Bible, la Parole de Dieu, compte 66 livres (39 livres pour l'Ancien Testament et 27 livres pour le Nouveau Testament). Nous voudrions proposer un décompte un peu différent: nous dirons que la Bible compte 40 livres, les 39 livres de l'Ancien Testament et un quarantième livre, celui qui s'est fait attendre pour que la Parole de Dieu soit complète, le Nouveau Testament dans sa globalité. 40 est un nombre symbolique dans la Bible et vous en connaissez la signification: l'endurance.

L'Eternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement (Gn 3.22). La Parole de Dieu affirme que l'homme, devenu pécheur, mourra et n'accèdera pas à l'arbre de vie. La Parole de Dieu est vraie et nul ne peut la changer. La Parole de Dieu est immuable. Comme nous sommes tous pécheurs, nous sommes tous condamnés à la mort et à la privation de l'arbre de vie. C'est la conclusion irrémédiable que l'on doit tirer après la lecture des 39 premiers livres de la Bible.

A la lecture du quarantième livre, la Parole de Dieu nous dit exactement le contraire. Nous pouvons, nous pécheurs, hériter de la vie éternelle. Nous pourrons même accéder à l'arbre de vie situé au milieu de la Nouvelle Jérusalem, notre future cité (Ap 22.2). Comment est-il donc possible que la Parole de Dieu, qui est pourtant immuable, se contredise ainsi ? Il n'y a qu'une seule explication: Dieu lui-même a brisé une partie de sa première Parole pour la remplacer par une nouvelle. Seul Lui pouvait le faire.

Et la Parole a été faite chair (Jn 1.14). La chair de Jésus-Christ n'était pas de la même nature que notre chair. Notre chair est issue de la poussière, elle est terrestre, corrompue, appelée à retourner à la terre. la chair de Jésus (Parole de Dieu faite chair) était céleste, parfaite et appelée à retourner au ciel (la tombe était vide après la résurrection, la chair de Jésus n'est pas restée sur la terre). Lorsque la chair de Jésus a été "brisée" sur la croix, c'est la Parole de Dieu qui a été brisée. Les trous des clous dans les mains et les pieds de notre Sauveur, le trou de la lance dans son côté, le sang qui a coulé de son corps, toutes ces souffrances étaient les versets de condamnation de l'Ancien Testament que Dieu brisait et rendait impuissants. Il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a éliminé en le clouant à la croix (Col 2.14).

Le corps ressuscité de Jésus-Christ, c'est la Parole de Dieu qui contient le quarantième livre, la victoire sur la mort et le chemin tracé pour la vie éternelle, gratuite, abondante. Dieu a brisé sa première Parole pour la remplacer par une autre plus favorable à notre égard; Jésus est mort et ressuscité. Jésus est par cela même le garant d'une alliance plus excellente (He 7.22).

Avec un coeur sincère et reconnaissant, nous nous soumettons à la Seigneurie de la Parole de Dieu, de Jésus-Christ notre Sauveur, qui a accepté ce brisement pour que nous puissions être éternellement vivants en sa sainte présence.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères