Les phlébites s'envolent !

Auteur :
Type : Témoignage
Thème : La guérison
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Témoignage d'une soeur chrétienne

Une nuit, J. a été prise de violentes douleurs dans une jambe; elle constate que la jambe est enflée et bleuie.
Le matin, le médecin fut appelé; il l'a hospitalisée immédiatement, en diagnostiquant une phlébite.
Après examens, une thrombose importante est décelée; le pronostic vital est réservé.
Après avoir averti le Pasteur qui est intervenu dans la prière avec des frères chrétiens, Notre Seigneur est intervenu. Le soir, après d'autre examens, les médecins ont confirmé qu'elle n'avait plus rien. Ils étaient étonnés. Elle leur a alors donné son témoignage de chrétienne.
Dieu guérit encore aujourd'hui! Les médecins sont restés incrédules à son témoignage dans les jours suivants. Certains lui disaient qu'elle n'avait plus rien. Elle est sortie de l'hôpital en signant une décharge, car les médecins ne voulant pas admettre l'intervention de l'Éternel, pensaient, selon leurs connaissances scientifiques, que la thrombose, déplacée, risquait très probablement de réapparaître.
Aujourd'hui, elle a consulté son médecin de famille, qui lui a confirmé sa guérison après une série de nouveaux examens.

Le médecin du laboratoire a déclaré que cette guérison était scientifiquement impossible.
Merci Seigneur qui agit pour nous soulager quand nos cœur te prient et te glorifient!
Seigneur, nous te prions pour que l'incrédulité médicale se transforme chez les scientifiques, en foi en tes capacités d'intervention, quand nous prions pour ta Gloire et l'édification des hommes que tu veux interpeller par l'Esprit Saint!

Gloire à Dieu!

Alice ROGER

Témoignage d'un frère chrétien

Mon père est entré à l'hôpital de B. le Mercredi 25 octobre 2000, étant atteint d'une phlébite. Ayant été soigné dans cet hôpital, il ne pouvait être renvoyé chez lui car son taux de prothrombine ne se stabilisait pas. Le mercredi 1er novembre, alors que j'avais une communication téléphonique avec ma mère, je lui ai demandé si elle lui avait parlé de Dieu et elle a répondu: « Oui, je lui en ai parlé» et elle a ajouté que s'il voulait revenir à la maison le Seigneur avait la possibilité de stabiliser son taux de prothrombine si on lui demandait.
Au téléphone, je me suis fait la réflexion que cela était évident pour moi. Ai-je prié dans ce sens? Je ne m'en rappelle pas; mais je me souviens avoir demandé à Dieu qu'il soit sauvé.
Alors que je téléphonais à nouveau à ma mère le vendredi, elle m'a annoncé que le taux était redevenu stable, qu'il rentrait à la maison et qu'elle était allée dans sa chambre remercier le Seigneur et lui a demandé pardon pour son incrédulité.
Dimanche soir, elle a ajouté qu'en lisant l'annuaire Évangélique, il était marqué une journée COURAGE! et le lendemain JOIE! jour qui correspondait au retour le samedi, ce qui était un témoignage vivant de ce que le Seigneur agissait aussi par sa Parole.

Ce qui est surprenant, c'est l'électrochoc spirituel de la remarque: «Demande et tu verras» et tout ce qui s'ensuit. jésus nous a dit: «Demandez et vous recevrez» . Il vous sera fait selon votre foi: «Gens de peu de foi!» .
Je reste très étonné de ces paroles venant de ma mère car cela fait quinze ans que nous lui parlons de ce que le Seigneur guérit et délivre aujourd'hui... sans réponse de la part de ma mère.
Mais aujourd'hui, c'est elle qui a prononcé ces paroles et la bénédiction en a résulté.

Rendons grâce à Dieu le Père et à Jésus son Fils avec le Saint-Esprit vivant dans notre cœur.

Michel ROGER

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères