Principes Ecclésiastiques Baptistes

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Confessions de foi
Source : FEEBF   
Publié sur Lueur le
Partager

Formation et croissance des églises locales

Les apôtres, ou leurs compagnons d'oeuvre, prêchèrent l'Evangile avec puissance, par le Saint Esprit, et Baptisèrent ceux qui acceptaient la Parole.
C'est ainsi que furent fondées, en divers lieux, les premières églises chrétiennes.

Le nombre de disciples augmentant, les apôtres veillèrent à ce qu'ils grandissent ensemble dans la foi et le service.

L'église locale est, aujourd'hui encore, une communauté de croyants qui, ayant accepté le message de l'Evangile, ont été baptisés sur profession de leur foi, et sont associés pour vivre, dans la communion spirituelle et fraternelle, à la gloire de Dieu.

Les ministères dans l'Eglise

Une église locale étant une assemblée de croyants qui ont reçu le Saint-Esprit à leur conversion, tous ses membres sont appelés au service de Dieu, tous sont responsables dans l'oeuvre à accomplir avec Dieu.

Tous les membres de l'église n'ont cependant pas le même service (ou ministère). Chacun d'eux doit accomplir, dans l'église locale, la tâche que Dieu lui confie.

Les divers ministères ont un seul but : la vie et la croissance de l'église, dans l'amour et l'obéissance à Jésus-Christ. Ils ont une source : l'Esprit de Dieu. Ils restent soumis à la Parole de Dieu.

Les ministères ne créent pas un clergé ou une hiérarchie. Le sacerdoce est confié à tous les croyants.

L'Esprit distribue, dans leur diversité, les dons que Dieu accorde à ses enfants pour l'édification du Corps de Christ.
Les églises se doivent d'être attentives aux besoins de leur temps, de reconnaître les dons reçus, de les employer pour l'utilité commune et de laisser le Saint-Esprit amener les croyants à de nouvelles manières d'agir ou de servir.

   Les ministères particuliers dans l'Eglise

La Bible appelant les chrétiens à servir Dieu et leur prochain, chacun a, pour cela, besoin d'être nourri et équipé. C'est pourquoi des ministères particuliers sont nécessaires.

Vis-à-vis de ceux-ci, l'église, et ses membres, ont des responsabilités importantes :

  • Les croyants doivent discerner l'appel de Dieu à un service particulier, et s'y préparer.
  • L'église doit aider ses membres à découvrir leurs dons et à entendre l'appel pour un service. Elle doit ensuite leur en faciliter l'exercice.

Le Nouveau Testament donne peu d'indications sur la façon de mettre à part ceux qui exerceront un ministère particulier en son sein. Tout doit se faire avec ordre et sagesse, et dans la prière afin de discerner la volonté de Dieu.

La consécration à certains services peut être marquée par la prière et l'imposition des mains afin de souligner, dans cette mise à part, la communion de l'église et l'appel de la bénédiction divine.

   Les ministères de la parole

Selon le Nouveau Testament, la Parole de Dieu est annoncée par divers serviteurs : apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs-docteurs.

Dans les communautés fondées par les apôtres ou les évangélistes, le travail a été poursuivi au cours des siècles, sur les fondements ainsi posés, par des docteurs-pasteurs, également nommés évêques ou anciens.
Tous ces titres recouvrant généralement un même ministère : faire paître le troupeau et répandre la parole de Dieu.

Les pasteurs de nos églises locales, appelés par Dieu à son service, sont choisis par l'assemblée de l'église.
Ils doivent posséder les qualités requises, pour ce ministère, par le Nouveau Testament.

Ils sont chargés de la prédication, de l'enseignement et de l'exhortation. Ils doivent veiller sur l'église comme devant en rendre compte, sans dominer sur elle, en étant eux-mêmes des modèles.

Les pasteurs peuvent exercer leur ministère en collaboration avec un ou plusieurs autres anciens, reconnus et établis dans leur charge par l'église, et qui doivent également répondre aux crièrent que donne le Nouveau Testament.

   Le ministère diaconal

Chaque église est appelée à discerner les lieux de témoignage et de service appelant un ministère diaconal.

Celui-ci s'exerce surtout dans le domaine de l'entraide et de l'assistance, dans le domaine matériel, financier et administratif de l'église. Les diacres peuvent aussi avoir part à la prédication et à l'enseignement.

Les diacres (hommes ou femmes), choisis par l'église, doivent posséder les qualités spirituelles et morales énumérées par le Nouveau Testament.

La vie de l'Eglise

Les églises baptistes sont séparées de l'Etat.

C'est donc la responsabilité de chaque église locale d'assurer son bon fonctionnement, indépendamment de toute autorité extérieure.

Cependant, il faut prier pour ceux qui, dans l'Etat, exercent des responsabilités, les honorer, et se soumettre aux obligations légales qui ne sont pas contraires aux enseignements des Saintes Ecritures.

L'église locale, consciente que l'Eglise est une réalité universelle dont Dieu seul connaît les dimensions par-delà les frontières des différentes familles confessionnelles, se doit de manifester autant que possible, là où elle se trouve, l'unité de Corps de Christ avec les autres chrétiens.
Cette unité, non organique, mais foi en un commun Seigneur, et donnée par Dieu, se manifeste dans la fidélité au Christ, et s'exprime par une collaboration fraternelle dans l'évangélisation et le service des hommes.

   Décision de l'église

L'église locale, dans sa soumission à son chef Jésus-Christ, doit gérer elle-même ses propres affaires.

Le conseil traite les affaires pour lesquelles l'église l'a mandaté.

Toute autre décision, proposée par le conseil ou en concertation avec lui, doit être prise par l'assemblée, en veillant à sauvegarder sa communion.

   Entrée dans l'église

Peut devenir membre de l'église locale, tout croyant baptisé qui en fait la demande. S'il vient d'une autre église, une lettre de transfert le recommandant est la bienvenue.

En l'absence d'une telle lettre, la personne est invitée à confesser publiquement sa foi et à manifester sa volonté d'engagement dans l'église.

   Culte

En mémoire de la résurrection de Jésus-Christ, le Dimanche, premier jour de la semaine, est considéré comme le jour du Seigneur.
Tout chrétien est appelé à le mettre à part en vue de l'adoration et de l'édification communautaires.

Ce jour annonce le repos éternel dans lequel Dieu fera entrer son peuple.

   Responsabilités communautaires

Chaque membre doit avoir le souci des autres et celui d'une vie réellement communautaire, tant au sein de son église locale que dans la famille des églises, postes et oeuvres réunis dans la Fédération.

En particulier, chacun doit avoir conscience de sa participation au soutien communautaire des serviteurs que l'église a choisis.

Chacun est appelé à apporter au Seigneur une part de ses biens comme expression de sa joie, de sa consécration.

C'est le devoir de chaque chrétien de participer, selon l'enseignement du Christ, à l'oeuvre d'évangélisation et de mission, en donnant de son argent et en s'engageant au témoignage.

   Discipline

L'exercice de la discipline à pour but de ramener sur le chemin de l'obéissance au Seigneur le chrétien égaré, et de préserver le témoignage de l'église en cas de transgression manifeste et scandaleuse des commandements de Dieu.

L'église peut décider de ne pas garder en son sein un tel membre qui repousse les exhortations fraternelles qui lui sont adressées pour l'amener à la repentance et à la confession de ses péchés.
Privé de tous ses droits dans l'église et exclu de la Cène, il n'est toutefois pas exclu des assemblées publiques, cultes et autres réunions.

S'il revient au Seigneur, il peut de nouveau, sur sa demande, s'intégrer à la vie de l'église et solliciter sa réadmission comme membre.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères