Un reflet de Jésus

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Le Caractère du Chrétien
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Il y a quelques années, un important administrateur d'une ville de l'Est des Etats-Unis courait pour attraper un train. Dans sa vie journalière, il avait presque abandonné l'espoir de vivre une vie chrétienne personnelle, à cause des exigences que lui imposaient ses obligations professionnelles.

Ce matin-là, alors qu'il se dirigeait vers la grande Gare Centrale, il s'était promis d'essayer d'être authentiquement chrétien pendant cette journée, au lieu de se contenter de vivre comme les autres jours.

Il était déjà en retard au moment de prendre son billet. Il courut à travers le hall de la gare, le long de la rampe avec ses bagages, quand il entendit le dernier appel : "En voiture !" Il était sur le point de sauter dans le train, quand il bouscula un enfant avec sa valise. Le petit garçon tenait à la main un puzzle tout neuf dont les pièces s'éparpillèrent sur le quai.

L'administrateur, si pressé de prendre son train, vit l'enfant en larmes et hésita. Il ravala un soupir et aida le petit garçon à ramasser toutes les pièces de son puzzle.

L'enfant l'observait intensément. Quand ils eurent ramassé toutes les pièces du puzzle, il regarda cet inconnu avec une sorte de crainte et lui demanda en hésitant:
- Monsieur, tu es Jésus ?

Alors à cet instant, l'administrateur prit conscience que, sur le quai de la gare, il avait été comme un reflet de Jésus.

Puisque dans l'épître aux Hébreux, nous lisons : le Fils de Dieu est le reflet de la gloire de Dieu (He 1.2), ne devons-nous pas tendre, nous-mêmes, à être des reflets de Jésus, chacun pour sa part ?

Lorsque Pierre et Jean doivent comparaître devant le Sanhédrin (le tribunal juif), après la guérison miraculeuse du paralytique de la Belle-Porte, à Jérusalem, les apôtres témoignent avec force que le salut ne peut être donné que par Jésus. Nous lisons alors : Lorsque les membres du Sanhédrin virent l'assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c'étaient des hommes du peuple, sans instruction, et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus (Ac 4.13).

Pour être un témoin fidèle de Jésus-Christ, nous ne devons pas seulement parler de lui, ni faire des actions remarquables en son nom, mais nous devons nous efforcer d'être un reflet de sa personne, en portant le fruit de l'Esprit (Ga 5.22-23).

C'est ce que Paul veut souligner quand il écrit : Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ (1 Co 1.11). Ailleurs, il précise : Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés (Ep 5.1). Il s'adresse encore ainsi aux chrétiens de Thessalonique : Vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur... en sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine (1 Th 1.6-7).

Plusieurs d'entre nous ont connu ce chant pour enfants : "Jésus me demande d'être un rayon de soleil, qui gaiement fasse connaître son amour sans pareil... Jésus me demande d'être un rayon bienfaisant, comme un reflet de ce Maître..."

Ne voulons-nous pas être chacun encore davantage un reflet de Jésus ?

Commentaires (1)

par Django

Bonne reflexion. Je l'utiliserai demain au culte.

Signaler un commentaire inapproprié

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères