Une salutation salutaire (Tite 1.1-3)

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Etude d'un passage biblique
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus-Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété - lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise avant tous les siècles par le Dieu qui ne ment point, et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur, - à Tite ...
(Tt 1.1-3, Version Segond : Nouvelle Edition de Genève 1979).
Il est intéressant de regarder en détail le contenu des salutations par lesquelles commencent les Epîtres de Paul. Ces versets sont à chaque fois très riches d'enseignement. Nous allons étudier de près le début de l'Epître de Paul à Tite, que nous venons de citer dans l'une des versions les plus répandues de la langue française. Commençons par donner la traduction littérale du texte grec, au mot à mot, malgré la lourdeur d'expression que cette démarche ne peut éviter.
Paul, esclave de Dieu, envoyé par Jésus-Christ pour ce qui est de la foi des élus de Dieu et de la connaissance de la vérité (qui), en accord avec la piété, (est) dans l'espérance de la vie éternelle que le Dieu non-menteur a promise avant des temps éternels, Il manifesta en ses propres temps sa parole dans une proclamation qui a été confiée à moi, selon l'ordre de notre Sauveur Dieu, à Tite ...

Paul commence par décliner ses titres, ses références

D'abord Paul se présente comme esclave de Dieu. De nombreuses traductions disent serviteur de Dieu, mais le mot grec utilisé ici est le mot doulos (doulos), qui signifie esclave. Le mot grec pour serviteur est le terme diakonos (diakonos), qui est utilisé par exemple dans Matthieu 20.26, alors que le mot doulos (doulos) est utilisé dans Matthieu 20.27. La différence est importante, un serviteur est employé par son maître, tandis qu'un esclave est la propriété de son maître. Paul préfère de loin être propriété de Dieu que simplement employé par Dieu. Et vous, quelle serait votre préférence?

Ensuite, Paul se déclare envoyé par Jésus-Christ. Le mot grec est apostolos (apostolos), qui signifie exactement envoyé; il a le même sens que le latin missionarius. Le grec a donné en français le mot apôtre et le latin a donné le mot missionnaire. Tous signifient envoyé.

Dans un deuxième temps, Paul explicite le but dans lequel il est envoyé par Jésus

Le premier objectif est d'apporter la foi aux élus de Dieu. L'expression est intéressante par sa très forte notion de prédestination: chaque chrétien est quelqu'un qui a d'abord été élu (=choisi) par Dieu; ensuite Jésus-Christ a envoyé un "esclave" pour apporter la foi à cet élu. Il a alors reçu la foi, mais, en fait, tout vient du Seigneur qui l'a d'abord choisi, puis lui a donné de croire. Deux questions se posent alors pour chacun de nous, chrétiens:
a/ Ai-je été choisi (ou élu) par Dieu avant d'avoir la foi? La Bible nous répond oui, bien avant (lire Romains 8.29-30).
b/ Etant à mon tour envoyé, que se passera-t-il pour les autres élus vers qui je suis envoyé, si je ne suis pas docile comme Paul, et que je ne me préoccupe pas de leur apporter la foi? Vous avez le choix de la réponse.

Le deuxième objectif de l'envoyé Paul est d'apporter la connaissance de la vérité (vous savez qui est la Vérité); le texte nous dit que cette connaissance "réside dans", ou "est intimement liée à" l'espérance de la vie éternelle, et que ceci est conforme à la piété, ce qui signifie au respect de Dieu. En d'autres termes, l'esclave-envoyé répand la connaissance de Jésus en construisant l'espérance de la vie éternelle, voilà le respect de Dieu.

Dans un troisième temps, Paul nous fourni une information sur la vie éternelle

Le voile est légèrement soulevé sur un merveilleux mystère que notre intelligence ne peut même pas comprendre. Avant que ce monde ne soit créé, avant que le temps lui-même n'ait existé, Dieu avait déjà dans sa pensée et avait fait la promesse de la possibilité pour des créatures de passer l'éternité en sa présence. Voici tout simplement ce que signifie cette fraction de verset. Comme Dieu ne ment pas, sa promesse se réalise, quel qu'en soit le prix, c'est à dire le sacrifice de Jésus, mort pour notre rachat. Avant l'éternité du passé, Dieu nous avait déjà en projet pour l'éternité du futur. En avons-nous bien conscience et pouvons-nous seulement comprendre?

Enfin Paul nous précise que ces réalités lui ont été révélées par Dieu à ce moment-là

C'était le temps choisi par le Dieu souverain pour les faire connaître. En outre Paul a été chargé par Dieu d'attester de ces choses et nous réalisons combien sont importantes et précieuses les Epîtres de Paul, esclave de Dieu, envoyé par Jésus-Christ. Que le Saint-Esprit nous aide à comprendre les écrits de Paul.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères