Afin que tous soient un

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : L'Eglise
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
"afin que tous soient un..." (Jean 17 :21)

Deux versets vont servir de base à notre réflexion:
Luc 11:17 : "Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et une maison s'écroule sur une autre"
Matthieu 16:18 : "... je bâtirai mon Eglise et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle"

Relisons d'abord Luc 11:17; Jésus énonce une loi qui devrait nous paraître très logique. Il précise que cette règle s'applique à "tout royaume". Ensuite Jésus applique cette loi spécifiquement au royaume des ténèbres pour démontrer, à ceux qui en doutaient, que c'est par la puissance de Dieu qu'il met les démons en fuite. Vous connaissez le passage. Jésus développe son argumentation en supposant que Satan a suffisamment de bon sens pour ne pas être divisé contre lui-même.

Des questions évidentes

Alors des questions viennent immédiatement à l'idée en méditant sur ces paroles de Jésus: Les chrétiens seraient-ils donc assez sots pour imaginer qu'ils échappent à la règle énoncée par le Seigneur? Ont-ils moins de bon sens que Satan qui l'a très bien comprise? Pensent-ils qu'ils peuvent apporter un service efficace au Royaume de Dieu dans leur ville, leur département ou leur pays en cultivant la division? N'ont-ils pas lu que "tout royaume divisé contre lui-même est dévasté"? . . . Et ils s'étonnent de ce que l'Eglise est faible. Les chiffres sont pourtant éloquents: à peine 1 % de chrétiens évangéliques en France, 0,2% dans le département de Maine-et-Loire. Quelle tristesse! Il est temps de lire, le texte de l'Evangile de Luc jusqu'au verset 23 (Luc 11:17-23), de se faire une opinion et de prendre une décision.

Le projet de Jésus

Voyons maintenant le projet de Jésus pour son Eglise, tel qu'il est énoncé dans Matthieu 16:18. Jésus-Christ, notre Seigneur, notre Chef, affirme que "la porte du séjour des morts ne prévaudra pas contre elle (l'Eglise)". Deux remarques:
1- S'il est question de prévaloir, il est donc question de confrontation entre l'Eglise et le séjour des morts.
2- Une porte ne peut pas servir à attaquer, mais ne sert qu'à se protéger. Le séjour des morts n'est donc pas en position d'attaquant, mais de défensive; c'est l'Eglise qui est en position conquérante.

De ces deux observations, nous pouvons déduire que le projet de Jésus pour son Eglise est le suivant: l'Eglise doit attaquer le séjour des morts et ses protections vont céder; l'Eglise gagnera du terrain. Autrement dit, l'Eglise doit aller chercher ceux qui sont prisonniers de la mort par ignorance de l'Evangile et beaucoup passeront de la mort à la vie par la connaissance et l'acceptation du Salut. C'est une promesse. C'est tout simplement la promesse du Réveil. La porte du séjour des morts qui cède, c'est le Réveil. N'est-ce pas un programme plus séduisant que de s'auto-dévaster en se divisant contre nous-mêmes? Le plan de Jésus pour son Eglise est bien le Réveil.

En conclusion

Nous conclurons en résumant quatre constatations qui nous semblent évidentes:
- Si l'Eglise est faible, la faute n'en revient pas au diable, mais à elle-même: elle est affaiblie par les divisions. Le diable y est sans doute pour quelque chose, mais il ne peut agir que pour une raison: il trouve l'adhésion de notre chair à ces divisions.
- Le Seigneur souffre de voir son corps ainsi divisé, son royaume affaibli, les âmes qui se perdent.
- L'Eglise est pourtant dotée de la puissance nécessaire et suffisante pour connaître la croissance, pour sauver, sauver, et encore sauver. Ce devrait être sa préoccupation primordiale.
- Souvenons-nous de la joie de notre Salut; notre but doit être d'apporter la vraie vie à beaucoup autour de nous. Le reste a si peu d'importance!

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères