Tout appartient à Dieu

Auteur :
Type : Poème
Thème : Dieu
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
Les Nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n'y aura point de nuit. On y apportera la gloire et l'honneur des nations. Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge ; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'Agneau. (Apocalypse 21.24-27)

Ô mon Père, très cher Père
Je sais que tu me considères
Par ton Fils Jésus mon Frère
Que tu as envoyé sur terre

Notre Seigneur bien avant
Nous a prédestinés dans son temps
Pour venir à lui glorifiant
Par Jésus son enfant

Seigneur, dans l'être humain
Le coeur est parfois contraint
Les sentiments sont quelquefois malins
Ces tendances usurpent l'amour du bien

Je me confie en toi Seigneur
Au-delà de tout ce qui peut faire valeur
Je sais que tu me fais grâce dans tes heures
Le Saint Esprit me vient en consolateur

Seigneur tu as frappé mon esprit d'un jour nouveau
Je te reconnais toi mon Dieu le Très Haut
Par Jésus ton Fils couvert de ton sceau
Présent parmi nous comme il faut
Après nous avoir racheté par l'agneau de nos défauts

Seigneur dans ma prière tu m'as exhaussé
Tu as entendu mon coeur désespéré
Tu nous as donné ta paix si désirée
Merci d'avoir posé ta main sur tes biens-aimés

Seigneur ton amour tu nous l'as destiné
Tu as touché notre coeur, transformé
Par la puissance de ta Sainteté
Nous sommes libres d'avancer

Seigneur tout t'appartient
Pourtant une minorité s'accapare ton bien
Ils exploitent ainsi leur prochain
Croyant les libérer de leurs liens

Promesses inconsidérées
Les faisant se culpabiliser
Mettant dans leur esprit tourmenté
Qu'ils seront ainsi mieux considérés

Seigneur nous ne pouvons t'acheter
Si vous sentez votre coeur desséché
Approchez, venez à la source de notre divinité
Pour y recevoir gratuitement l'amour, être régénéré

Toutes les richesses sur terre
Appartiennent pour toujours à notre Père
Approchons-nous, soyons sincères
Afin qu'il n'y ait plus de misère

Seigneur tu n'as pas fait deux églises
Une pour les fortunés une pour les pauvres qui s'enlisent
Seigneur ton amour est gratuit
Mais certains en ont fixé le prix
Vendant soit-disant leur don comme dans un monoprix
Profitant et exploitant les incrédules esprits

Tout cela n'est-il pas dans ta parole écrit
Qu'ils y auraient des portes paroles avertis
Qui dans le fond de leur coeur perverti
Utiliseraient l'esprit sur le dos des petits

Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu. (1 Pierre 4.10)

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères