Où donc est notre trésor ?

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Vie Chrétienne
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Martin Luther disait : "trois conversions sont nécessaires : la conversion de notre coeur, celle de notre intelligence, et celle de notre portefeuille". Jésus a beaucoup parlé de notre attitude vis-à-vis de l'argent et des biens terrestres. Pensons à cet épisode : Le voilà assis devant le tronc, il regarde comment la foule y met de l'argent (Mc 12.41). Même si notre offrande se trouve dans une enveloppe au moment où elle est déposée, le Seigneur la voit !

Jésus a prononcé des paroles très fortes à propos des riches et des richesses. Il a été jusqu'à dire : Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (Lc 16.13). Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu (Mc 16.24). Là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur (Lc 12.34).

Ce monde présent, avec toute la publicité qu'il fait miroiter à nos yeux, veut nous faire croire que la société est fondée sur la réussite sociale. Or, jésus renverse ce fondement des valeurs. Cela nous bouscule, parce que Dieu nous met à l'épreuve. Il veut savoir si notre sécurité est en lui ou dans d'autres choses.

Un bon serviteur, mais un mauvais maître ...
Bien des gens pensent que l'argent n'est rien de plus qu'un moyen d'échange. Avant qu'il n'existe, les hommes utilisaient le troc. Mais la Bible nous fait prendre conscience du pouvoir de l'argent, - un pouvoir énorme, beaucoup plus important que nous pourrions le penser.

Paul a écrit : L'amour de l'argent est une racine de tous les maux, et quelques-uns, en étant possédés se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés dans bien des tourments (1 Tm 6.10). Ne nous laissons pas prendre au piège du matérialisme et de l'attrait de l'argent.

Jésus a décrit un homme qui voulut abattre ses greniers pour en construire de plus grands et qui voulait faire la fête, à la suite d'énormes récoltes. Nous aurions peut-être félicité cet homme, en pensant qu'il ira loin dans la vie. Mais jésus dit que ce riche ne passera pas la nuit; c'est en vain qu'il a amassé ses richesses (Lc 12.16-21). Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même et qui n'est pas riche en Dieu, conclut Jésus (Lc 12.21).

Nous croyons ne pas être riche. Mais le fait de disposer d'un logement confortable nous place déjà parmi les riches de ce monde, alors que des millions de gens n'en ont pas. Le fait que nous avons assez à manger, que nous buvons de l'eau propre, que vous avons du temps libre... nous place dans la partie la plus prospère de l'humanité. Montrons-en notre reconnaissance envers Dieu.

Que penseriez-vous d'une réunion de prière où l'on prierait pour ceux qui veulent être libérés du pouvoir de Mammon dans leur vie ?

Savons-nous encore entendre le cri du coeur des pauvres ? La télé nous montre un monde prospère, mais le monde réel est bien différent. Tant de gens sont dans de grands besoins !

Paul avait appris à rendre à Dieu tout ce qu'il avait. Il s'exprime ainsi : étant regardé comme n'ayant rien, et nous possédons toutes choses (2 Co 6.10). Nous devons penser de même. Tout ce que nous avons appartient à Dieu.

Quelqu'un a dit : "Donner de l'argent, c'est avoir la victoire sur des puissances de ténèbres qui veulent avoir pouvoir sur nous". Dieu dit que nous devons donner, non pas à contre-coeur, mais avec joie (2 Co 9.6). Donner nous libère de l'égoïsme. Donner est une affaire d'obéissance. Nous accordons souvent une explication spirituelle à la parabole des talents (Mt 25.11-30). Mais nous pouvons y voir un encouragement à aider à la mission, l'évangélisation, l'aide sociale. Passer à côté de telles occasions, c'est enterrer les talents dans le sable. Nombre de croyants ont cette attitude vis-à-vis de l'argent. Que ce ne soit jamais notre cas ! Remportons la victoire sur Mammon !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères