Va avec cette force que tu as

Auteur :
Type : Poème
Thème : Poèmes variés
Source : Construire Ensemble   
Publié sur Lueur le
Partager

1 Si j'avais d'Abraham la foi nue2, pure, claire,
Je serais à tes yeux un croyant exemplaire ;
Au lieu que de cela, quand m'assaille le doute
Je trébuche et me vois détourné de ta route.

Si ainsi qu'à Moïse, intime confident,
Comme avec un ami avec toi devisant3,
Tu me parlais toujours en toute transparence,
J'aurais de tes statuts parfaite intelligence.

Si, de même que Job endurant mille morts,
Affrontant jusqu'au bout le plus triste des sorts,
Je te restais fidèle au plus fort de l'orage,
Je rendrais de ta cause un vibrant témoignage.

Si j'avais d'un Elie le souffle prophétique,
De ton serviteur Paul le zèle apostolique,
En tout temps, en tout lieu, disponible à l'Esprit,
Je serais pleinement héraut de Jésus-Christ.

Et si, accompagnant la foi en tes oracles,
J'avais reçu le don d'opérer des miracles 4,
Guérissant un malade, expulsant un démon,
Emerveillé, heureux, j'exalterais ton Nom ! ...

Mon enfant, calme-toi et descends en toi-même
Sonde ton coeur et dis : qui donc en premier j'aime ?
Serait-ce les bienfaits plus que le Bienfaiteur
Ou encore les dons plus que le Donateur ?

A noble aspiration peut se mêler l'envie,
Et d'amour la ferveur n'est pas toujours suivie :
L'enthousiasme charnel fait fi de sainteté
Tout en faisant assaut de spiritualité.

Chacun de mes enfants quelque don a reçu
Avec mon Esprit ; ne sois donc pas déçu
De marcher dans mes voies fais ton voeu quotidien,
Puis lève-toi et va, je serai ton soutien.


1. Jg 6.14 cf. Mt 25.15
2. c'est-à-dire sans autre appui que Dieu lui-même ; cf. le sacrifice d'Isaac en Gn 22.1-12
3. Ex 33.11 ; Nb 12.8 ; Dt 34.10
4. Mc 16.17,18

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères