Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Le voyage dans le désert

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Vie Chrétienne
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

La vie du chrétien est comparable au voyage d'Israël dans le désert.
L'esclavage et l'Egypte sont laissés derrière mais pour atteindre le but il faut traverser le désert.
Nous devons laisser derrière nous tout ce que peut nous dicter notre nature humaine sujette à la tentation et au péché pour atteindre le but qui ne sera jamais atteint sur Terre : être comme Christ. C'est le chemin de la sanctification.

Que pensez-vous qu'il faille abandonner ou délaisser dans ce qui se vie dans le monde ?

La traversée du désert est difficile mais elle ne s'allonge qu'à cause du péché des israélites.
Dieu veut leur faire comprendre des choses sur eux-même et il veut se révéler, se faire connaître d'eux.
Il veut que chacun de nous apprenne à le connaître, le comprendre et lui obéir. Mais nous traversons parfois des épreuves pour qu'au travers d'elles ont puisse faire la lumière sur un point de notre vie : sur moi et sur Dieu.

Le départ

Ex 13.17 " Lorsque Pharaon laissa aller le peuple, Dieu ne le conduisit point par le chemin du pays des Philistins, quoique le plus proche; car Dieu dit: Le peuple pourrait se repentir en voyant la guerre, et retourner en Egypte."
Dieu sait où il veut nous faire aller et par où, il a préparé un plan. Il nous connaît, Dieu connaît nos capacités, ce que l'on pourra supporter ou pas.
Il nous donne l'envie de faire notre vie en sa compagnie ou nous montre que c'est la meilleure chose à faire !
Au départ, ce détour ne devait pas durer des années entières mais le péché l'a fait durer 40 ans.

La crainte

Ex 14.10-22 :
"10 Pharaon approchait. Les enfants d'Israël levèrent les yeux, et voici, les Egyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d'Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l'Eternel.
11 Ils dirent à Moïse: N'y avait-il pas des sépulcres en Egypte, sans qu'il fût besoin de nous mener mourir au désert? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d'Egypte?
12 N'est-ce pas là ce que nous te disions en Egypte: Laisse-nous servir les Egyptiens, car nous aimons mieux servir les Egyptiens que de mourir au désert?
13 Moïse répondit au peuple: Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder en ce jour; car les Egyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais.
14 L'Eternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence.
15 L'Eternel dit à Moïse: Pourquoi ces cris? Parle aux enfants d'Israël, et qu'ils marchent.
16 Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la; et les enfants d'Israël entreront au milieu de la mer à sec.
17 Et moi, je vais endurcir le coeur des Egyptiens, pour qu'ils y entrent après eux: et Pharaon et toute son armée, ses chars et ses cavaliers, feront éclater ma gloire.
18 Et les Egyptiens sauront que je suis l'Eternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire.
19 L'ange de Dieu, qui allait devant le camp d'Israël, partit et alla derrière eux; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux.
20 Elle se plaça entre le camp des Egyptiens et le camp d'Israël. Cette nuée était ténébreuse d'un côté, et de l'autre elle éclairait la nuit. Et les deux camps n'approchèrent point l'un de l'autre pendant toute la nuit.
21 Moïse étendit sa main sur la mer. Et l'Eternel refoula la mer par un vent d'orient, qui souffla avec impétuosité toute la nuit; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.
22 Les enfants d'Israël entrèrent au milieu de la mer à sec, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche."
Les égyptiens arrivent vers les israélites pris au piège devant la mer.
Dieu sauvera son peuple. Dieu les cache aux yeux de leurs ennemis et Moïse étend sa main sur la mer qui s'ouvre.
Il ne faut craindre que Dieu. Il nous sauve dans toutes les circonstances quand on lui obéi.

Ce verset nous encourage :

Esaïe 41.10 "Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante."

L'amertume

Ex 15.17-27 :
"17 Tu les amèneras et tu les établiras sur la montagne de ton héritage, Au lieu que tu as préparé pour ta demeure, ô Eternel! Au sanctuaire, Seigneur! que tes mains ont fondé.
18 L'Eternel régnera éternellement et à toujours.
19 Car les chevaux de Pharaon, ses chars et ses cavaliers sont entrés dans la mer, Et l'Eternel a ramené sur eux les eaux de la mer; Mais les enfants d'Israël ont marché à sec au milieu de la mer.
20 Marie, la prophétesse, soeur d'Aaron, prit à sa main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant.
21 Marie répondait aux enfants d'Israël: Chantez à l'Eternel, car il a fait éclater sa gloire; Il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier.
22 Moïse fit partir Israël de la mer Rouge. Ils prirent la direction du désert de Schur; et, après trois journées de marche dans le désert, ils ne trouvèrent point d'eau.
23 Ils arrivèrent à Mara; mais ils ne purent pas boire l'eau de Mara parce qu'elle était amère. C'est pourquoi ce lieu fut appelé Mara.
24 Le peuple murmura contre Moïse, en disant: Que boirons-nous?
25 Moïse cria à l'Eternel; et l'Eternel lui indiqua un bois, qu'il jeta dans l'eau. Et l'eau devint douce. Ce fut là que l'Eternel donna au peuple des lois et des ordonnances, et ce fut là qu'il le mit à l'épreuve.
26 Il dit: Si tu écoutes attentivement la voix de l'Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Egyptiens; car je suis l'Eternel, qui te guérit.
27 Ils arrivèrent à Elim, où il y avait douze sources d'eau et soixante-dix palmiers. Ils campèrent là, près de l'eau."
L'amertume des sources du désert est adouci par la puissance de Dieu. Collègues, camarades, circonstances... peuvent être des sujets de contrariété mais Christ adouci tout cela en nous enlevant l'énervement, l'amertume...
Et même plus : il nous donne en surplus. Les israélites auraient pu se contenter de la source adoucie, mais Dieu leur donne un oasis à 70 sources !
Dieu montre ainsi qu'il est capable d'accomplire qu'il vient de leur dire (au verset 26).

Les murmures

Ex 16.3-7:
"3 Les enfants d'Israël leur dirent: Que ne sommes-nous morts par la main de l'Eternel dans le pays d'Egypte, quand nous étions assis près des pots de viande, quand nous mangions du pain à satiété? car vous nous avez menés dans ce désert pour faire mourir de faim toute cette multitude.
4 L'Eternel dit à Moïse: Voici, je ferai pleuvoir pour vous du pain, du haut des cieux. Le peuple sortira, et en ramassera, jour par jour, la quantité nécessaire, afin que je le mette à l'épreuve, et que je voie s'il marchera, ou non, selon ma loi.
5 Le sixième jour, lorsqu'ils prépareront ce qu'ils auront apporté, il s'en trouvera le double de ce qu'ils ramasseront jour par jour.
6 Moïse et Aaron dirent à tous les enfants d'Israël: Ce soir, vous comprendrez que c'est l'Eternel qui vous a fait sortir du pays d'Egypte.
7 Et, au matin, vous verrez la gloire de l'Eternel, parce qu'il a entendu vos murmures contre l'Eternel; car que sommes-nous, pour que vous murmuriez contre nous?"
La nourriture vient à manquer. Il y a des plaintes qui s'élèvent contre Moïse et Aaron. La première chose est que les israélites ne "s'en prennent" pas à la bonne personne.
Est-ce qu'on ne s'en prend pas nous aussi à ce qui n'y est pour rien lorsqu'il y a un problème ?
2 Philippiens 2.13-16 :
"14 Faites toutes choses sans murmures ni hésitations,
15 afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde,
16 portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain."

La faim

Ex 16.3-7 (ci-dessus)
Quand notre corps a faim, on le ressent, on sait pourquoi, on sait comment résoudre le problème. Mais on peut ressentir + ou - insidieusement des besoins du corps, de l'âme, de l'esprit qui sont insatisfaits et les murmures montent, un mal être peut s'installer, pour on ne sait quelle raison.
Mais Dieu est encore là pour nous nourrir spirituellement, de ceci découle un mieux être et la guérison... de ce qui nous gêne.
Jean 6.32-35 et 6.48-51 :
32 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel;
33 car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.
34 Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain.
35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.

48 Je suis le pain de vie.
49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.
50 C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.
51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

Le doute et l'épruve

Ex 17.1-3 :
"1 Toute l'assemblée des enfants d'Israël partit du désert de Sin, selon les marches que l'Eternel leur avait ordonnées; et ils campèrent à Rephidim, où le peuple ne trouva point d'eau à boire.
2 Alors le peuple chercha querelle à Moïse. Ils dirent: Donnez-nous de l'eau à boire. Moïse leur répondit: Pourquoi me cherchez-vous querelle? Pourquoi tentez-vous l'Eternel?
3 Le peuple était là, pressé par la soif, et murmurait contre Moïse. Il disait: Pourquoi nous as-tu fait monter hors d'Egypte, pour me faire mourir de soif avec mes enfants et mes troupeaux?"
les israélites, devant l'épreuve, oublient les promesses que Dieu leur a fait. Ils doutent qu'ils soient sur le bon chemin, dirigés par Dieu. Ils ne font plus confiance en leur guide.
La lassitude de la vie de chrétien, le manque de fruit, peu de joie et de bonheur vécu, de difficultés diverses... et l'on sombre dans le doute.
Dieu peut nous mettre à l'épreuve pour qu'on se rende compte qu'avec lui tout peut aller bien, la victoire sur tout est possible, sur la morosité et la « mollesse » aussi...
Christ intercède pour nous afin qu'on ai la victoire.

En Nombres 13 les israélites craignent les cananéens et perdent confiance en Dieu devant l'impossibilité humaine d'avoir la victoire. La crainte, le doute puis le rébellion, ou l'éloignement du plan de Dieu et de l'obéissance leur vaut 40 ans de marche dans le désert.
Evitons de tomber dans l'engrenage quand une épreuve arrive ou tout simplement des questions sans réponse.

L'idolatrie

Ex 32.1-3 :
"1 Le peuple, voyant que Moïse tardait à descendre de la montagne, s'assembla autour d'Aaron, et lui dit: Allons! fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d'Egypte, nous ne savons ce qu'il est devenu.
2 Aaron leur dit: Otez les anneaux d'or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles, et apportez-les-moi.
3 Et tous ôtèrent les anneaux d'or qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron."
Moïse est monté sur le Mont Sinaï et tarde à redescendre. La colonne de fumée qui les guidait a peut-être aussi disparue pendant un temps, leur campement restant depuis longtemps à la même place.
Alors les israélites fabriquent un veau d'or sensé remplacer, peut-être pas Dieu lui-même, mais en tout cas les choses visibles qui montraient sa présence. Ils veulent avoir devant les yeux quelque chose de tangible. Ils transgressent le deuxième commandement.
Seulement, leur erreur les emmène plus loin dans le péché et le pousse à l'ivrognerie, l'orgie... la statue n'est pas Dieu et elle ne peut les obliger à rester dans le droit chemin. Ils s'éloignent donc de Dieu.
Cela nous met en garde contre toute forme d'idéologie ou d'objet de culte, de religiosité... L'encensoir est sensé représenter Dieu bénissant, et cet hérésie en amène d'autres qui déforment petit à petit l'image que l'on doit avoir de Dieu.

Réfléchissons à ce qui peut engendrer dans notre vie une telle dérive.
La plaisir de la Louange remplace-t-il la louange elle-même ? Chanter parce qu'on aime ça plutôt que chanter parce qu'on aime Dieu.
Les manifestations du St Esprit sont-elles un but recherché de manière égocentrique au lien de rechercher la volonté de Dieu et sa présence ?

C'est sans compter tous les petits ou grands dieux que l'on a dans nos vies.
Quel est notre dieu véritable, celui à qui l'on consacre nos pensées, notre temps, notre argent...
Quel « petit plaisir » prends un peu trop de place ?
A l'époque de Moïse, les croyances naissaient et s'évanouissaient rapidement. Le veau d'or était une idole palpable.
Actuellement, c'est tout ce qui nous empêche d'avoir une relation avec Dieu que nous devons chercher à débusquer.
Avec le regard de Christ sur nos vies, une lumière nouvelle peut nous montrer : la télé, les boutiques, les jeux, le travail pour les études, le travail pour l'église lui-même...

Conclusion

Dieu nous accompagne chaque jour, à nous de chercher sa présence et de nous laisser guider par lui.

De 20.1 : "Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, et que tu verras des chevaux et des chars, et un peuple plus nombreux que toi, tu ne les craindras point; car l'Eternel, ton Dieu, qui t'a fait monter du pays d'Egypte, est avec toi."

Es 41.10 : "Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante."

Es 40.31 : "Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point."

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères