Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

2 Chroniques 13 (Annotée Neuchâtel)

   1 La dix-huitième année du roi Jéroboam, Abija commença à régner sur Juda. 2 I1 régna trois ans à Jérusalem ; et le nom de sa mère était Micaïa, fille d'Uriel, de Guibéa. Et il y eut guerre entre Abija et Jéroboam. 3 Et Abija commença la guerre avec une armée de vaillants guerriers, quatre cent mille hommes d'élite ; et Jéroboam se rangea en bataille contre lui avec huit cent mille hommes d'élite, vaillants guerriers. 4 Et Abija se leva et dit du haut du mont Tsémaraïm, qui est dans la montagne d'Ephraïm : Ecoutez-moi, Jéroboam et tout Israël ! 5 Ne devriez-vous pas savoir que l'Eternel, le Dieu d'Israël, a donné pour toujours à David la royauté sur Israël, à lui et à ses fils, en vertu d'une alliance de sel ? 6 Mais Jéroboam, fils de Nébat, serviteur de Salomon, fils de David, s'est levé et s'est révolté contre son maître ; 7 et des gens de rien, des hommes méprisables, se sont rassemblés autour de lui et l'ont emporté sur Roboam, fils de Salomon ; et Roboam était jeune et timide et ne pouvait pas leur résister. 8 Et maintenant, vous pensez tenir tête à la royauté de l'Eternel, qui est en main des fils de David ; et vous êtes une grande multitude, et vous avez avec vous les veaux d'or que Jéroboam vous a faits pour dieux. 9 N'avez-vous pas chassé les sacrificateurs de l'Eternel, les fils d'Aaron et les Lévites ? Et vous vous êtes fait des sacrificateurs, comme les peuples des autres pays. Quiconque venait pour se faire consacrer avec un jeune taureau et sept béliers, devenait sacrificateur des faux dieux. 10 Mais pour nous, l'Eternel est notre Dieu et nous ne l'avons point abandonné, et les sacrificateurs qui font le service de l'Eternel sont les fils d'Aaron et ce sont les Lévites qui fonctionnent. 11 Et ils font fumer pour l'Eternel chaque matin et chaque soir des holocaustes et de l'encens odoriférant, et [ils placent] les pains de proposition sur la table pure, et ils allument chaque soir le chandelier d'or et ses lampes ; car nous, nous observons les commandements de l'Eternel notre Dieu, et vous, vous l'avez abandonné. 12 Et voici, Dieu est avec nous, à notre tête, ainsi que ses sacrificateurs et les trompettes retentissantes pour les faire résonner contre vous. Fils d'Israël ! ne faites pas la guerre à l'Eternel, le Dieu de vos pères, car vous ne réussirez pas.
   13 Et Jéroboam les fit tourner par une embuscade, afin de les prendre par derrière ; et [les troupes de Jéroboam] étaient en face de Juda, et l'embuscade par derrière. 14 Et ceux de Juda se retournèrent, et voici, ils avaient à combattre devant et derrière. Et ils crièrent à l'Eternel, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes ; 15 et les hommes de Juda poussèrent de grands cris ; et il arriva qu'au cri des hommes de Juda, Dieu frappa Jéroboam et tout Israël devant Abija et Juda. 16 Et les fils d'Israël fuirent devant Juda, et Dieu les livra entre leurs mains. 17 Et Abija et son peuple leur infligèrent une grande défaite, et il tomba de ceux d'Israël cinq cent mille hommes d'élite, frappés à mort. 18 Et les fils d'Israël furent abaissés en ce temps-là, et les fils de Juda furent forts, parce qu'ils s'étaient appuyés sur l'Eternel, le Dieu de leurs pères. 19 Et Abija poursuivit Jéroboam et lui prit des villes, Béthel et les villes de son ressort, et Jéschana et les villes de son ressort, et Ephron et les villes de son ressort. 20 Et Jéroboam n'eut plus de force du temps d'Abija ; et l'Eternel le frappa et il mourut. 21 Et Abija devint puissant, et il prit en mariage quatorze femmes, et il eut vingt-deux fils et seize filles. 22 Le reste des actions d'Abija, ce qu'il a fait et ce qu'il a dit, cela est écrit dans le Midrasch du prophète Iddo.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
2 Chroniques 13
  • Note de section ou de chapitre
    Abija
    Comparez 1Rois 15.1-8.
  • 13.1 Comparez 1Rois 15.1-2.
  • 13.2 Micaïa : sans doute une faute pour Maaca qu'on lit 11.20 et 1Rois 15.2.
    Fille d'Uriel : voir 1Rois 15.2, note.
    Cette même Maaca reparaît 15.16; comparez 1Rois 15.10,13.
    Fin du verset, comparez 1Rois 15.6-7, note.
  • 13.3 Quatre cent mille..., huit cent mille hommes. Ces chiffres élevés sont analogues à ceux de 1Chroniques 21.5; 2Samuel 24.9. Voir versets 17.
  • 13.4 Mont Tsémaraïm. Josué 18.22 parle d'une ville de Tsémaraïm dans la partie sud de la tribu de Benjamin. On l'identifie ordinairement avec Es-Samra, sur la route de Jérusalem à Jéricho.
    Ecoutez-moi, Jéroboam! Comparez Juges 9.7.
  • 13.5 Alliance de sel : alliance perpétuelle. Comparez Lévitique 2.13 et Nombres 18.19, notes.
    Abija, dans le sentiment qu'il a d'être le roi légitime, interpelle directement les gens de Jéroboam (verset 8).
  • 13.7 Roboam était jeune et timide : voir à 12.13.
    Remarquez chez Abija le désir de justifier son père, qui pourtant, d'après le chapitre 10, n'était pas entièrement innocent.
  • 13.8 La royauté de l'Eternel. Voir 1Chroniques 28.5.
  • 13.9 N'avez-vous pas chassé...? Comparez 11.14.
    Quiconque venait pour se faire consacrer..., littéralement : pour remplir sa main; voir sur cette expression Exode 28.41, note.
    Ce sacerdoce non lévitique est également blâmé dans 1Rois 12.31.
  • 13.11 Comparez pour les holocaustes du matin et du soir : Exode 29.38-42; pour l'encens : Exode 30.7; pour les pains : Exode 25.30; pour le chandelier : Exode 25.31 et suivants; Exode 27.20-21.
    Nous observons les commandements de l'Eternel : comparez Lévitique 8.35.
  • 13.12 Les trompettes retentissantes : comparez Nombres 10.9.
  • 13.15 Dieu frappa, sans doute par la terreur de Dieu. Comparez 14.13 et 1Samuel 14.15.
  • 13.17 Cinq cent mille hommes : chiffre évidemment exagéré, même si ceux du verset 3 ne le sont pas. Ici et dans plusieurs autres passages on peut supposer que les copistes du livre des Chroniques ont enflé les chiffres.
  • 13.19 Jéschana, la vieille, l'antique, devait se trouver, d'après 15.8, dans la montagne d'Ephraïm. de même que les autres villes ici mentionnées. Elle correspond probablement au village actuel de Ain-Sinia, situé à environ 5 km au nord de Béthel.
    Ephron, ou Ephraïm : comparez 2Samuel 13.23, note.
    D'après 1Rois 15.17 (voir la note), ces villes ne restèrent que peu de temps au pouvoir des rois de Juda et furent reprises par Baésa.
  • 13.20 L'Eternel le frappa : d'une maladie soudaine; comparez 1Rois 14.20, note.
    Notre texte semble faire mourir Jéroboam avant Abija, tandis que nous voyons, par 1Rois 14.20; 15.9, qu'il lui survécut. L'auteur achève ce qui se rapporte à Jéroboam avant de terminer ce qu'il a à dire encore d'Abija.
  • 13.22 Le Midrasch du prophète Iddo. Comparez avec l'Introduction aux Chroniques.
    Midrasch : Recherches, commentaires sur d'anciens écrits, principalement des écrits historiques.