Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Esaïe 57:7-15 (Segond 1910)

7 C'est sur une montagne haute et élevée que tu dresses ta couche ; C'est aussi là que tu montes pour offrir des sacrifices. 8 Tu mets ton souvenir derrière la porte et les poteaux ; Car, loin de moi, tu lèves la couverture et tu montes, Tu élargis ta couche, et tu traites alliance avec eux, Tu aimes leur commerce, tu choisis une place. 9 Tu vas auprès du roi avec de l'huile, Tu multiplies tes aromates, Tu envoies au loin tes messagers, Tu t'abaisses jusqu'au séjour des morts. 10 A force de marcher tu te fatigues, Et tu ne dis pas: J'y renonce ! Tu trouves encore de la vigueur dans ta main: Aussi n'es-tu pas dans l'abattement. 11 Et qui redoutais-tu, qui craignais-tu, pour être infidèle, Pour ne pas te souvenir, te soucier de moi ? Est-ce que je ne garde pas le silence, et depuis longtemps ? C'est pourquoi tu ne me crains pas. 12 Je vais publier ta droiture, Et tes oeuvres ne te profiteront pas.
   13 Quand tu crieras, la foule de tes idoles te délivrera-t-elle ? Le vent les emportera toutes, un souffle les enlèvera. Mais celui qui se confie en moi héritera le pays, Et possédera ma montagne sainte. 14 On dira: Frayez, frayez, préparez le chemin, Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple ! 15 Car ainsi parle le Très Haut, Dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint: J'habite dans les lieux élevés et dans la sainteté ; Mais je suis avec l'homme contrit et humilié, Afin de ranimer les esprits humiliés, Afin de ranimer les coeurs contrits.