Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Apocalypse 16

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ap 16 (Segond 1910)

   1 Et j'entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges: Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu. 2 Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image. 3 Le second versa sa coupe dans la mer. Et elle devint du sang, comme celui d'un mort ; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer. 4 Le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d'eaux. Et ils devinrent du sang. 5 Et j'entendis l'ange des eaux qui disait: Tu es juste, toi qui es, et qui étais ; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement. 6 Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire: ils en sont dignes. 7 Et j'entendis l'autel qui disait: Oui, Seigneur Dieu tout puissant, tes jugements sont véritables et justes.
   8 Le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu ; 9 et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l'autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire. 10 Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête. Et son royaume fut couvert de ténèbres ; et les hommes se mordaient la langue de douleur, 11 et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres.
   12 Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l'Orient fût préparé. 13 Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. 14 Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant. 15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte ! - 16 Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.
   17 Le septième versa sa coupe dans l'air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait: C'en est fait ! 18 Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu'il n'y avait jamais eu depuis que l'homme est sur la terre, un aussi grand tremblement. 19 Et la grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent, et Dieu, se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère. 20 Et toutes les îles s'enfuirent, et les montagnes ne furent pas retrouvées. 21 Et une grosse grêle, dont les grêlons pesaient un talent, tomba du ciel sur les hommes ; et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était très grand.

Ap 16 (Annotée Neuchâtel)

   1 Et j'entendis une forte voix qui venait du temple, disant aux sept anges : Allez et versez sur la terre les sept coupes du courroux de Dieu. 2 Et le premier s'en alla et versa sa coupe sur la terre ; et un ulcère malin et douloureux vint aux hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image. 3 Et le second versa sa coupe dans la mer, et la mer devint du sang comme le sang d'un mort, et tout être vivant qui se trouvait dans la mer mourut. 4 Et le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources des eaux, et ils devinrent du sang. 5 Et j'entendis l'ange des eaux, qui disait : Tu es juste, toi, qui es et qui étais, le Saint, d'avoir exercé ces jugements ; 6 car ils ont répandu le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire : ils en sont dignes. 7 Et j'entendis l'autel qui disait : Oui, Seigneur, Dieu dominateur souverain, tes jugements sont véritables et justes.
   8 Et le quatrième versa sa coupe sur le soleil, et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu. 9 Et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom de Dieu, qui a autorité sur ces plaies ; et ils ne se repentirent point pour lui donner gloire. 10 Et le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête, et son royaume fut plongé dans les ténèbres, et les hommes se mordaient la langue de douleur ; 11 et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent point de leurs oeuvres.
   12 Et le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve de l'Euphrate, et son eau tarit, afin que fût préparé le chemin des rois qui viennent de l'Orient. 13 Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. 14 Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges. Ils vont vers les rois de toute la terre, afin de les assembler pour la bataille du grand jour du Dieu dominateur souverain. 15 (Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et qui garde ses vêtements, afin qu'il n'aille pas nu et qu'on ne voie pas sa honte.) 16 Et ils les assemblèrent dans le lieu qui s'appelle, en hébreu, Harmaguédon.
   17 Et le septième versa sa coupe dans l'air, et il sortit du temple, du trône, une forte voix, qui disait : C'en est fait. 18 Et il y eut des éclairs et des voix et des tonnerres ; et il se fit un grand tremblement de terre ; un tremblement tel, qu'il n'y en eut jamais de si grand, depuis que l'homme est sur la terre. 19 Et la grande ville se divisa en trois parties ; et les villes des nations s'écroulèrent, et Dieu se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de la fureur de sa colère. 20 Et toutes les îles s'enfuirent, et les montagnes ne furent plus trouvées. 21 Et une grosse grêle, dont les grêlons pouvaient peser un talent, tomba du ciel sur les hommes, et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause de la plaie de la grêle, parce que cette plaie est fort grande.