Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Cantique 4

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ct 4 (Segond 1910)

   1 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle ! Tes yeux sont des colombes, Derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad. 2 Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, Qui remontent de l'abreuvoir ; Toutes portent des jumeaux, Aucune d'elles n'est stérile. 3 Tes lèvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante ; Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile. 4 Ton cou est comme la tour de David, Bâtie pour être un arsenal ; Mille boucliers y sont suspendus, Tous les boucliers des héros. 5 Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d'une gazelle, Qui paissent au milieu des lis. 6 Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient, J'irai à la montagne de la myrrhe Et à la colline de l'encens. 7 Tu es toute belle, mon amie, Et il n'y a point en toi de défaut.
   8 Viens avec moi du Liban, ma fiancée, Viens avec moi du Liban ! Regarde du sommet de l'Amana, Du sommet du Senir et de l'Hermon, Des tanières des lions, Des montagnes des léopards. 9 Tu me ravis le coeur, ma soeur, ma fiancée, Tu me ravis le coeur par l'un de tes regards, Par l'un des colliers de ton cou. 10 Que de charmes dans ton amour, ma soeur, ma fiancée ! Comme ton amour vaut mieux que le vin, Et combien tes parfums sont plus suaves que tous les aromates ! 11 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée ; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban. 12 Tu es un jardin fermé, ma soeur, ma fiancée, Une source fermée, une fontaine scellée. 13 Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers, Avec les fruits les plus excellents, Les troënes avec le nard ; 14 Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome, Avec tous les arbres qui donnent l'encens ; La myrrhe et l'aloès, Avec tous les principaux aromates ;
   15 Une fontaine des jardins, Une source d'eaux vives, Des ruisseaux du Liban. 16 Lève-toi, aquilon ! viens, autan ! Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s'en exhalent ! -Que mon bien-aimé entre dans son jardin, Et qu'il mange de ses fruits excellents ! -

Ct 4 (Annotée Neuchâtel)

   1 Salomon :
Te voilà belle, mon amie ! Te voilà belle ! Tes yeux sont des colombes derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres suspendues à la montagne de Galaad. 2 Tes dents sont comme un troupeau de [brebis] fraîchement tondues qui remontent du lavoir : toutes portent des jumeaux, et aucune n'est stérile. 3 Tes lèvres sont comme un fil d'écarlate et ta bouche est charmante. Ta joue est comme une moitié de grenade, derrière ton voile. 4 Ton cou est comme la tour de David, bâtie pour les armures. Mille boucliers y sont suspendus, tous armes d'hommes forts. 5 Tes deux, seins sont comme deux faons jumeaux de gazelle, qui paissent parmi les lis.
   6 Sulammith :
Jusqu'à ce que fraîchisse le jour et que fuient les ombres, je m'en irai à la montagne de la myrrhe et à la colline de l'encens.
   7 Salomon :
Tu es toute belle, mon amie, et il n'y a point en toi de défaut.
   8 Avec moi, viens du Liban, ô fiancée, avec moi [viens] du Liban ! Descends du sommet de l'Amana, du sommet du Sénir et du Hermon, des antres des lions, des montagnes des panthères. 9 Tu m'as ravi le coeur, ô ma soeur, [ma] fiancée, tu m'as ravi le coeur par un seul [regard] de tes yeux, par une seule chaînette de ton collier. 10 Que de charme dans ton amour, ma soeur, [ma] fiancée ! Combien ton amour est meilleur que le vin, et l'odeur de tes parfums [plus suave] que tous les aromates ! 11 Tes lèvres distillent du miel, ô [ma] fiancée ; il y a sous ta langue du miel et du lait, et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban. 12 [Tu es] un jardin fermé, ô ma soeur, [ma] fiancée, une source fermée, une fontaine scellée, 13 tes jets [sont] un paradis de grenadiers aux fruits excellents : le henné avec le nard ; 14 le nard et le safran, le roseau odorant et le cinnamome, avec tous les arbres qui donnent de l'encens ; la myrrhe et l'aloès, avec tous les plus excellents aromates ; 15 tu es une source de jardin, une source d'eaux vives, des ruisseaux du Liban.
   16 Lève-toi, aquilon ! et viens, autan ! Souffle sur mon jardin, [et] que ses parfums se répandent !
Sulammith :
Que mon bien-aimé vienne à son jardin, et qu'il mange de ses fruits excellents !