Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Nahum 2

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Na 2 (Martin)

Suite de la prophétie contre Ninive.

   1 Le destructeur est monté contre toi ; garde la forteresse, prends garde aux avenues, fortifie tes reins, ramasse toutes tes forces. 2 Car l'Eternel a abaissé la fierté de Jacob comme la fierté d'Israël ; parce que les videurs les ont vidés, et qu'ils ont ravagé leurs sarments. 3 Le bouclier de ses hommes forts est rendu rouge ; ses hommes vaillants sont teints de vermillon ; les chariots [marcheront] avec un feu de torches, au jour qu'il aura rangé [ses batailles], et que les sapins branleront. 4 Les chariots couront avec rapidité dans les rues, et s'entre-heurteront dans les places, ils seront, à les voir comme des flambeaux, et courront comme des éclairs. 5 Il se souviendra de ses hommes vaillants, mais ils seront renversés en chemin ; ils se hâteront [de venir] à ses murailles, et la contre-défense sera toute prête. 6 Les portes des fleuves sont ouvertes, et le palais s'est fondu. 7 On y a fait tenir [chacun] debout, [la Reine] a été emmenée prisonnière, on l'a fait monter, et ses servantes l'ont accompagnée, comme avec une voix de colombe, frappant leurs poitrines comme un tambour. 8 Or Ninive, depuis qu'elle a été bâtie, a été comme un vivier d'eaux ; mais ils s'enfuient ; arrêtez-vous, arrêtez-vous ; mais il n'y a personne qui tourne visage. 9 Pillez l'argent, pillez l'or ; il y a de bornes à son fane, qui l'emporte sur tous les vaisseaux précieux. 10 [Qu'elle soit] toute vidée et revidée, même tout épuisée ; que leur coeur se fonde, que leurs genoux se heurtent l'un contre l'autre ; que le tourment soit dans les reins de tous, et que leurs visages deviennent noirs comme un pot [qui a été mis sur le feu.]
   11 Où [est] le repaire des lions, et le viandis des lionceaux, dans lequel se retiraient les lions, et où [se tenaient] les vieux lions, et les faons des lions, sans qu'aucun les effarouchât ? 12 Les lions ravissaient tout ce qu'il fallait pour leurs faons, et étranglaient [les bêtes] pour leurs vielles lionnes, et ils remplissaient leurs tanières de proie, et leurs repaires de rapine. 13 Voici, j'en veux à toi, dit l'Eternel des armées, et je brûlerai tes chariots, [et ils s'en iront] en fumée, et l'épée consumera tes lionceaux ; je retrancherai de la terre ta proie, et la voix de tes ambassadeurs ne sera plus entendue.

Na 2 (Segond 1910)

   1 (2:2) Le destructeur marche contre toi. Garde la forteresse ! Veille sur la route ! affermis tes reins ! Recueille toute ta force !... 2 (2:3) Car l'Éternel rétablit la gloire de Jacob Et la gloire d'Israël, Parce que les pillards les ont pillés Et ont détruit leurs ceps.... 3 (2:4) Les boucliers de ses héros sont rouges, Les guerriers sont vêtus de pourpre ; Avec le fer qui étincelle apparaissent les chars, Au jour qu'il a fixé pour la bataille, Et les lances sont agitées. 4 (2:5) Les chars s'élancent dans la campagne, Se précipitent sur les places ; A les voir, on dirait des flambeaux, Ils courent comme des éclairs... 5 (2:6) Ils se souvient de ses vaillants hommes, Mais ils chancellent dans leur marche ; On se hâte vers les murs, Et l'on se prépare à la défense.... 6 (2:7) Les portes des fleuves sont ouvertes, Et le palais s'écroule !... 7 (2:8) C'en est fait: elle est mise à nu, elle est emmenée ; Ses servantes gémissent comme des colombes, Et se frappent la poitrine. 8 (2:9) Ninive était jadis comme un réservoir plein d'eau.... Les voilà qui fuient.... Arrêtez ! arrêtez !... Mais nul ne se retourne.... 9 (2:10) Pillez l'argent ! pillez l'or ! Il y a des trésors sans fin, Des richesses en objets précieux de toutes espèce. 10 (2:11) On pille, on dévaste, on ravage ! Et les coeurs sont abattus, Les genoux chancellent, Tous les reins souffrent, Tous les visages pâlissent.
   11 (2:12) Qu'est devenu ce repaire de lions, Ce pâturage des lionceaux, Où se retiraient le lion, la lionne, le petit du lion, Sans qu'il y eût personne pour les troubler ? 12 (2:13) Le lion déchirait pour ses petits, Étranglait pour ses lionnes ; Il remplissait de proie ses antres, De dépouilles ses repaires. 13 (2:14) Voici, j'en veux à toi, dit l'Éternel des armées ; Je réduirai tes chars en fumée, L'épée dévorera tes lionceaux, J'arracherai du pays ta proie, Et l'on n'entendra plus la voix de tes messagers.