Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Psaumes 52

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ps 52 (Segond 1910)

   1 (52:1) Au chef des chantres. Cantique de David. (52:2) A l'occasion du rapport que Doëg, l'Édomite, vint faire à Saül, en lui disant: David s'est rendu dans la maison d'Achimélec. (52:3) Pourquoi te glorifies-tu de ta méchanceté, tyran ? La bonté de Dieu subsiste toujours. 2 (52:4) Ta langue n'invente que malice, comme un rasoir affilé, fourbe que tu es ! 3 (52:5) Tu aimes le mal plutôt que le bien, Le mensonge plutôt que la droiture. -Pause. 4 (52:6) Tu aimes toutes les paroles de destruction, Langue trompeuse ! 5 (52:7) Aussi Dieu t'abattra pour toujours, Il te saisira et t'enlèvera de ta tente ; Il te déracinera de la terre des vivants. -Pause.
   6 (52:8) Les justes le verront, et auront de la crainte, Et ils feront de lui le sujet de leurs moqueries: 7 (52:9) Voilà l'homme qui ne prenait point Dieu pour protecteur, Mais qui se confiait en ses grandes richesses, Et qui triomphait dans sa malice ! 8 (52:10) Et moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier verdoyant, Je me confie dans la bonté de Dieu, éternellement et à jamais. 9 (52:11) Je te louerai toujours, parce que tu as agi ; Et je veux espérer en ton nom, parce qu'il est favorable, En présence de tes fidèles.

Ps 52 (Annotée Neuchâtel)

   1 Au maître chantre. Méditation de David.
   2 A l'occasion du rapport que Doëg, l'Edomite, vint faire à Saül, en lui disant : David s'est rendu dans la maison d'Ahimélec.
   3 Pourquoi te glorifies-tu de ta méchanceté, homme puissant ?
La bonté de Dieu dure à toujours.
   4 Ta langue n'invente que ruine,
C'est un rasoir affilé, elle ne dit que fourberie.
   5 Tu aimes le mal plus que le bien,
Le mensonge plus que la droiture.
(Jeu d'instruments.)
   6 Tu aimes toutes les paroles de destruction,
Langue trompeuse !
   7 Aussi Dieu te détruira pour toujours,
Il te saisira et t'arrachera de ta tente,
Il te déracinera de la terre des vivants.
(Jeu d'instruments.)
   8 Les justes le verront, et ils craindront,
Et ils riront à son sujet :
   9 Le voilà, l'homme qui n'avait point pris Dieu pour asile,
Qui se confiait en ses grandes richesses
Et mettait sa force en sa méchanceté.
   10 Mais moi, je suis comme un olivier verdoyant
Dans la maison de Dieu,
Je me confie en la bonté de Dieu
A toujours et à perpétuité.
   11 Je te louerai toujours, parce que tu as fait cela ;
Et je veux espérer en ton nom, car il est propice,
En présence de tes fidèles.