Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Deutéronome 29 (Annotée Neuchâtel)

   1 Voici les paroles de l'alliance que l'Eternel commanda à Moïse de traiter avec les fils d'Israël dans le pays de Moab, outre l'alliance qu'il avait traitée avec eux en Horeb. 2 Et Moïse convoqua tout Israël et leur dit : Vous avez vu tout ce que l'Eternel a fait sous vos yeux dans le pays d'Egypte à Pharaon, à tous ses serviteurs et à tout son pays, 3 les grandes épreuves que tes yeux ont vues, ces signes et ces grands prodiges. 4 Mais jusqu'à ce jour l'Eternel ne vous a pas donné un coeur pour comprendre, des yeux pour voir, ni des oreilles pour entendre. 5 Je vous ai conduits pendant quarante ans dans le désert : vos vêtements ne se sont point usés sur vous, ta chaussure ne s'est point usée à ton pied ; 6 vous n'avez point mangé de pain, et vous n'avez bu ni vin ni cervoise, afin que vous sachiez que moi, l'Eternel, je suis votre Dieu. 7 Et vous êtes ainsi arrivés jusqu'en ce lieu. Et Sihon, roi de Hesbon, et Og, roi de Basan, sont sortis à notre rencontre pour nous combattre, et nous les avons battus. 8 Nous avons pris leur territoire, et nous l'avons donné en propriété aux Rubénites, aux Gadites et à la moitié de la tribu de Manassé. 9 Gardez donc les paroles de cette alliance et mettez-les en pratique, afin de réussir, dans tout ce que vous ferez.
   10 Vous vous présentez aujourd'hui devant l'Eternel votre Dieu, vous tous, vos chefs de tribus, vos Anciens, vos officiers, tous les hommes d'Israël, 11 vos enfants, vos femmes et l'étranger qui est dans ton camp, depuis ton coupeur de bois jusqu'à ton puiseur d'eau, 12 afin d'entrer dans l'alliance de l'Eternel ton Dieu, sous la foi de son serment, alliance que l'Eternel ton Dieu traite avec toi aujourd'hui, 13 afin qu'il fasse aujourd'hui de toi son peuple et qu'il soit ton Dieu, comme il te l'a dit et comme il l'a juré à tes pères, Abrabaam, Isaac et Jacob. 14 Et ce n'est pas avec vous seuls que je traite cette alliance, sous la foi de ce serment. 15 C'est avec quiconque se tient ici aujourd'hui avec nous en présence de l'Eternel notre Dieu, et avec ceux qui ne sont pas ici avec nous aujourd'hui. 16 Vous savez comment nous avons habité au pays d'Egypte et comment nous avons passé au milieu des nations parmi lesquelles vous avez passé ; 17 et vous avez vu leurs abominations et leurs idoles immondes, bois et pierre, argent et or, qui sont chez elles. 18 Ayez peur qu'il n'y ait parmi vous homme ou femme, ou famille, ou tribu, dont le coeur se détourne aujourd'hui de l'Eternel notre Dieu, pour aller servir les dieux de ces nations ; qu'il n'y ait chez vous une racine produisant enivrement et amertume ; 19 qu'il n'arrive qu'en entendant les paroles de ce serment quelqu'un ne se flatte en son coeur en disant : J'aurai la paix quand même je marcherais dans l'obstination de mon coeur...de sorte que celui qui est assouvi entraîne celui qui a soif. 20 L'Eternel ne consentira pas à lui pardonner, car alors la colère de l'Eternel et sa jalousie s'enflammeront contre cet homme ; et toute l'imprécation écrite dans ce livre reposera sur lui, et l'Eternel effacera son nom de dessous les cieux. 21 Et l'Eternel le séparera, pour le livrer au malheur, d'entre toutes les tribus d'Israël, selon toutes les malédictions de l'alliance écrite dans ce livre de la loi. 22 Et quand la génération à venir, vos fils qui viendront après vous, et l'étranger qui arrivera d'une terre lointaine, verront les fléaux et calamités dont l'Eternel aura frappé ce pays-là, 23 terre de soufre et de sel, toute brûlée, sans semence ni produit, ni aucune herbe qui y croisse, comme le bouleversement de Sodome et de Gomorrhe, d'Adma et de Tséboïm, que l'Eternel bouleversa dans sa colère et dans sa fureur, 24 et que tous ces peuples diront : Pourquoi l'Eternel a-t-il ainsi traité ce pays ? Pourquoi l'ardeur de cette grande colère ? 25 On répondra : C'est parce qu'ils ont abandonné l'alliance de l'Eternel, le Dieu de leurs pères, qu'il avait traitée avec eux lorsqu'il les fit sortir du pays d'Egypte : 26 et ils s'en sont allés et ils ont servi d'autres dieux et se sont prosternés devant eux, des dieux qu'ils ne connaissaient pas et qui ne leur avaient pas été donnés en partage. 27 Et la colère de l'Eternel s'est enflammée contre ce pays pour faire venir sur lui toutes les malédictions écrites dans ce livre. 28 Et l'Eternel les a arrachés de dessus leur sol avec colère, avec fureur et avec une grande indignation, et il les a jetés sur une autre terre, comme on le voit aujourd'hui... 29 Les choses cachées sont pour l'Eternel notre Dieu, et les choses révélées sont pour nous et pour nos enfants à jamais, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
Deutéronome 29
  • Note de section ou de chapitre
    Chapitres 29 et 30 : Dernières sommations
    Ces deux chapitres forment la conclusion de toute la première partie du livre. Moise presse le peuple réuni devant lui (29.10) de renouveler son alliance avec Dieu. Pour l'encourager à cet acte, qui est ici envisagé comme acte plutôt moral qu'extérieur, il lui rappelle brièvement tout le bien que l'Eternel lui a fait jusqu'à ce jour (29.19). L'alliance, dans laquelle il le presse d'entrer, est valable pour tout le peuple présent et à venir (versets 10 à 15). L'Eternel rejettera ceux qui la violeront (versets 16 à 29), mais il les accueillera quand ils reviendront à lui (30.1-10). La loi n'étant point hors de la portée d'Israël, il n'y a pas injustice de la part de Dieu à en exiger l'observation; et c'est l'intérêt d'Israël lui-même de l'observer; car sa violation est la mort, comme son accomplissement la vie (versets 11 à 20).
  • 29.1 1 à 9 Bienfaits de l'Eternel.
    Dans le texte hébreu ce verset est le dernier du chapitre 28. Les commentateurs juifs y voient la conclusion de tout le Deutéronome proprement dit (Ce sont là les paroles); comparez Lévitique 26.46. Mais les chapitres 29 et 30 deviennent par là un appendice non motivé. C'est à nos yeux l'introduction du discours qui va suivre.
    Outre l'alliance. Le peuple nouveau devait accomplir par devers lui un acte équivalent à celui de ses pères à Sinaï.
    Horeb : voir Exode 17.6, note.
  • 29.4 Ne vous a pas donné. Par cette parole sévère, qui rappelle toute leur ancienne incrédulité, Moïse veut les pousser à demander à Dieu ce cœur nouveau qui sent la bonté de Dieu, ces yeux spirituels qui contemplent ses bienfaits, ces oreilles spirituelles qui comprennent ses paroles. Un instant Israël avait eu comme une vision de la vérité (5.26-29), mais le voile avait bientôt recouvert ses yeux.
  • 29.5 Comparez 8.4.
  • 29.6 Afin que vous sachiez... Tous les moyens d'alimentation ordinaire ont manqué à Israël; et pourtant il a vécu. L'Eternel donc suffit à tout et n'est lié à aucune des conditions habituelles de la vie (8.3).
  • 29.7 Comparez 2.26 et suivants.
  • 29.10 10 à 15 L'alliance concerne aussi les générations à venir.
    Moïse, sachant bien qu'il ne pourra célébrer lui-même le renouvellement solennel de l'alliance, qui doit avoir lieu à Sichem, accomplit ici l'acte religieux qui en est comme le prélude.
  • 29.11 Coupeur...puiseur... Ces occupations qui, déjà en Egypte, étaient celles des esclaves (11.10), avaient été remises, pendant le séjour du peuple au désert, aux étrangers qui s'étaient joints à lui.
  • 29.15 Ceux qui ne sont pas ici : les générations futures.
  • 29.16 16 à 29 Rejet certain de ceux qui entreraient, dans l'alliance avec un cœur double.
  • 29.18 Aujourd'hui. La disposition à l'idolâtrie pouvait exister déjà en germe au sein du peuple au moment où Moïse parlait.
    Une racine... : Hébreux 12.1-5.
    Enivrement et amertume, en hébreu : rosch, pavot, graine étourdissante, et laana, absinthe; image du délire moral et des malheurs sociaux qui sont les conséquences de l'idolâtrie.
  • 29.19 Ne se flatte, littéralement : ne se bénisse en son cœur.
    J'aurai la paix : je prospérerai.
    De sorte que celui qui est assouvi... Expression proverbiale. Il arriverait infailliblement que ceux qui boiraient aux sources malsaines de l'idolâtrie, entraîneraient par leur exemple ceux qui autrement n'auraient jamais passé du désir (la soif) à l'acte réel.
  • 29.20 Pardonner : le refus de pardonner. Ce fait, qui se présente si rarement dans l'Ancien comme dans le Nouveau Testament, correspond à l'endurcissement obstiné du pécheur.
  • 29.21 Le séparera, pour le livrer, comme lors de la punition de la tribu de Benjamin (Juges 21.1-25) ou dans le jugement de destruction qui frappa les dix tribus longtemps avant Juda.
  • 29.22 Vos fils qui viendront : quand il arrivera qu'eux-mêmes passeront en étrangers par ce pays que je vous avais donné. La crainte exprimée au verset 19 s'est réalisée.
  • 29.23 Tableau plus terrible encore que celui de Lévitique 26.31 et suivants, de la dévastation de la Palestine; c'est l'application à tout le pays du châtiment des villes de la Plaine qui avait changé un jardin de Dieu en un lieu de désolation (Genèse 13.10).
  • 29.25 On répondra. Cette réponse sera celle que donnera la Parole de Dieu par la bouche de ses interprètes; comparez Esaïe 40.6.
  • 29.26 Qui ne leur avaient pas été donnés... : par l'Eternel; voir 4.19, note.
  • 29.28 Aujourd'hui. Il faut se rappeler que ces mots sont placés dans la bouche de la postérité.
  • 29.29 Cette déclaration ne fait plus partie de la réponse versets 25 à 28. C'est Moïse qui reprend. Le rejet du peuple choisi de Dieu, la dévastation de son pays et, en général les décrets divins, sont de profonds mystères : Dieu ne pouvait-il pas prévenir les péchés qui devaient amener la ruine de son peuple? Comment ce rejet peut-il s'accorder avec l'élection divine? Sans doute, dans les chapitres 9 à 11 des Romains, Paul a jeté une vive lumière sur cette mystérieuse conduite de Dieu, mais la révélation mosaïque ne pouvait le faire encore.
    Les choses révélées... Ce qui importe au peuple et à sa plus lointaine postérité, ce n'est pas d'être initié à ces secrets divins; c'est de connaître la volonté divine qu'il est appelé à exécuter, et celle-ci, dit Moïse, nous la possédons suffisamment (30.10).