Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Genèse 23 (Annotée Neuchâtel)

   1 Sara, ayant vécu cent vingt-sept ans, ce fut la durée de sa vie, 2 mourut à Kirjath-Arba, c'est-à-dire Hébron, dans le pays de Canaan. Et Abraham vint pour faire le deuil de Sara et pour la pleurer.
   3 Puis Abraham se leva d'auprès du corps et parla ainsi aux fils de Heth : 4 Je suis chez vous un étranger et un hôte ; accordez-moi de posséder parmi vous un lieu de sépulture, que je puisse enlever de devant moi mon mort pour l'ensevelir. 5 Et les fils de Heth répondirent à Abraham en lui disant : 6 Ecoute-nous, mon seigneur ; tu es un prince de Dieu au milieu de nous ; ensevelis ton mort dans le meilleur de nos sépulcres ; aucun de nous ne te refusera son sépulcre pour ensevelir ton mort. 7 Alors Abraham se leva et se prosterna devant le peuple du pays, les fils de Heth. 8 Et il leur dit : Si vous voulez que j'enlève de devant moi mon mort pour l'ensevelir, écoutez-moi et intercédez pour moi auprès d'Ephron, fils de Tsohar, 9 pour qu'il me donne la caverne de Macpéla, qui est à lui et qui est au bout de son champ, qu'il me la donne en votre présence pour l'argent qu'elle vaut, comme un sépulcre qui m'appartienne. 10 Or Ephron était assis au milieu des fils de Heth, et Ephron le Héthien répondit à Abraham en présence des fils de Heth, de tous ceux qui entraient par la porte de sa ville ; il lui dit : 11 Non, mon seigneur, écoute-moi : je te donne le champ et je te donne la caverne qui y est ; je te la donne aux yeux des fils de mon peuple ; enterre ton mort. 12 Et Abraham se prosterna devant le peuple du pays 13 et parla à Ephron en ces termes en présence du peuple du pays : Qu'il te plaise seulement de m'écouter : je donne le prix du champ ; reçois-le de moi, et j'enterrerai là mon mort. 14 Et Ephron répondit à Abraham en lui disant : 15 Mon seigneur, écoute : une terre de quatre cents sicles d'argent, entre moi et toi qu'est-ce que cela ? Enterre ton mort.
   16 Et Abraham, ayant entendu Ephron, lui pesa l'argent qu'il avait dit en présence des fils de Heth, quatre cents sicles d'argent ayant cours chez le marchand. 17 Ainsi le champ d'Ephron, qui est à Macpéla, vis-à-vis de Mamré, le champ, la caverne qui s'y trouve et tous les arbres qui étaient dans le champ et dans ses confins tout autour, 18 demeura acquis à Abraham aux yeux des fils de Heth, de tous ceux qui passaient par la porte de sa ville. 19 Après cela, Abraham ensevelit Sara sa femme dans la caverne du champ, de Macpéla, vis-à-vis de Mamré, c'est-à-dire Hébron, dans le pays de Canaan. 20 Et le champ, et la caverne qui s'y trouve, demeura à Abraham comme propriété sépulcrale provenant des fils de Heth.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
Genèse 23
  • Note de section ou de chapitre
    Mort de Sara et achat de la caverne de Macpéla
    Ce morceau, qui appartient au document élohiste, est intéressant non seulement comme tableau de mœurs, mais surtout comme récit d'un événement significatif dans la vie du patriarche. En achetant la caverne de Macpéla, Abraham affirme deux choses :
    1. qu'il se considère comme étranger dans le pays, puisqu'il ne s'arroge pas le droit d'enterrer Sara où bon lui semble;
    2. qu'il a l'assurance que ses descendants posséderont un jour ce pays, puisqu'il tient à y être enterré avec tous les membres de sa famille.
    C'est donc la foi, la foi patiente et soumise, qui est, ici encore, le trait dominant du caractère d'Abraham. Cette caverne de Macpéla est comme les arrhes de la possession de la terre de Canaan, et c'est à ce lieu que se rattacheront les espérances de la famille patriarcale quand, pendant plusieurs générations, elle se verra asservie en Egypte.
  • 23.1 1-2 Mort de Sara
    Nulle part ailleurs, la Bible n'indique la durée de la vie d'une femme; mais Sara a une dignité spéciale comme mère du peuple élu.
  • 23.2 Kirjath-Arba : ville d'Arba. Arba était un héros cananéen, père d'Anak (Josué 14.15).
    Hébron. Voir 13.18, note.
    Dans le pays de Canaan. Ces mots ont une importance particulière : c'est dans le pays de la promesse que Sara sera enterrée.
    Abraham avait donc quitté Béerséba pour revenir à Hébron. On ne peut pas conclure, en effet, de la fin du verset (Abraham vint...) qu'Abraham ait, dans ce temps-là, vécu à Béerséba et Sara à Hébron. Ces mots signifient plutôt qu'Abraham se retira dans la tente de Sara pendant le temps de son deuil. Comparez l'expression la tente de Sara dans 24.67
  • 23.3 3-18 Achat de la caverne de Macpéla
    Abraham doit avant tout acquérir un lieu de sépulture pour y enterrer Sara, car jusqu'à ce moment, il ne possède aucune terre dans ce pays dont Dieu lui a promis la possession.
    Fils de Heth. Voir 10.15, note.
  • 23.4 Lieu de sépulture. Chaque famille avait dans sa propriété une caverne naturelle ou artificielle où elle déposait ses morts.
  • 23.6 Cette offre des Héthiens montre en quelle haute estime ils tiennent Abraham, car il était de règle de ne pas recevoir d'étrangers dans les tombeaux de famille.
    Un prince de Dieu : un chef que la bénédiction de Dieu accompagne. Comparez 21.22
  • 23.8 8-9. Abraham a déjà fait son choix, mais il veut que la caverne à laquelle il a pensé soit sa propriété particulière, bien et dûment acquise. Il ne veut rien devoir aux habitants du pays.
  • 23.10 10-15. Ephron veut se donner l'air de faire un présent à Abraham. mais il n'en insinue pas moins le prix fort élevé qu'il veut de son champ. Les mêmes formes de politesse sont encore aujourd'hui en usage dans ces mêmes contrées quand il s'agit de traiter une affaire.
    Ceux qui entraient par la porte de sa ville : ceux qui avaient le droit de prendre part aux assemblées publiques; ils doivent être témoins du marché qui va être conclu, car dans ce temps on ne passait pas encore des actes par écrit.
  • 23.15 Entre moi et toi, qu'est-ce que cela? : Une bagatelle entre des gens riches comme nous.
    Quatre cents sicles : environ 6 kg d'argent. Comparez 20.16.
  • 23.16 Pesa. On ne se servait pas encore d'argent monnayé, mais seulement de morceaux de métal d'un certain poids qu'on était convenu d'employer dans le commerce (ayant cours chez le marchand).
  • 23.17 Macpéla, vis-à-vis de Mamré, c'est-à-dire à l'orient de Mamré, qui faisait partie d'Hébron, d'après le verset 19. La situation de Macpéla est parfaitement connue, dans la partie sud-est de la ville d'Hébron; la caverne, qui est double, se trouve actuellement sous une mosquée, dont l'entrée est interdite aux chrétiens; quelques privilégiés seuls ont pu y entrer, mais ils n'ont pas vu la caverne : les Mahométans croient que, si quelqu'un pénétrait dans ce lieu redoutable, les patriarches se lèveraient immédiatement pour le tuer.
    Mamré, situé, d'après notre verset, à l'occident de Macpéla, ne peut guère être cherché que sur la pente orientale de la montagne qui s'élève à l'ouest d'Hébron. La tradition qui place cette localité au nord d'Hébron est donc erronée.