Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Proverbes 28 (Annotée Neuchâtel)

   1 Les méchants fuient sans que personne les poursuive ;
Les justes ont de l'assurance, comme le lionceau.
   2 Quand un pays est en révolte, les chefs deviennent nombreux ;
Grâce à un homme intelligent et entendu, l'ordre est de longue durée.
   3 Un homme pauvre qui opprime des misérables
Est une pluie qui ravage et ne donne point de pain.
   4 Ceux qui délaissent la loi vantent le méchant,
Mais ceux qui observent la loi s'irritent contre eux.
   5 Les gens adonnés au mal ne comprennent pas ce qui est droit,
Mais ceux qui recherchent l'Eternel comprennent tout.
   6 Mieux vaut un pauvre qui marche dans son intégrité,
Qu'un pervers qui suit deux chemins et qui est riche.
   7 Qui observe la loi est un fils sage ;
Qui fréquente les libertins fait honte à son père.
   8 Celui qui accroît son bien par l'intérêt et l'usure,
L'amasse pour celui qui a pitié des pauvres.
   9 Qui détourne son oreille pour ne pas entendre la loi,
Sa prière même est une abomination.
   10 Qui égare les justes dans une voie mauvaise
Tombe dans la fosse qu'il a creusée ;
Mais les hommes intègres ont le bonheur en partage.
   11 L'homme riche est sage à ses yeux,
Mais un pauvre intelligent le sonde.
   12 Quand les justes triomphent, la gloire est grande ;
Mais quand les méchants s'élèvent, les gens se cachent.
   13 Qui cache ses fautes ne réussit pas ;
Mais qui les confesse et les délaisse obtient miséricorde.
   14 Heureux l'homme qui est sans cesse dans la crainte !
Mais celui qui endurcit son coeur tombe dans le malheur.
   15 Un lion rugissant et un ours affamé,
Tel un méchant qui domine sur un peuple pauvre.
   16 Un prince pauvre en intelligence est riche en exactions ;
Celui qui hait les gains coupables prolongera ses jours.
   17 Quand un homme est chargé du sang d'un autre,
Il fuit jusqu'à la fosse. Qu'on ne le retienne pas !
   18 Celui qui marche dans l'intégrité sera secouru ;
Le pervers qui suit deux chemins tombera dans l'un d'eux.
   19 Qui travaille la terre sera rassasié de pain ;
Mais qui poursuit des choses vaines sera rassasié de misère.
   20 L'homme fidèle est comblé de bénédictions ;
Celui qui a hâte de s'enrichir ne restera pas impuni.
   21 Il n'est pas bon de faire acception de personnes,
Et [cependant] pour un morceau de pain on commet le forfait.
   22 L'homme envieux se hâte de s'enrichir,
Et il ne sait pas que la misère lui surviendra.
   23 Celui qui reprend un homme trouvera faveur dans la suite
Plutôt que celui qui flatte.
   24 Celui qui dépouille son père et sa mère et qui dit que ce n'est point un crime,
Est compagnon du destructeur.
   25 L'homme avide excite les querelles ;
Mais celui qui se confie en l'Eternel sera rassasié.
   26 Qui se confie en son propre coeur est un sot,
Mais qui marche dans la sagesse échappera.
   27 Qui donne au pauvre n'aura pas de disette,
Mais qui ferme les yeux sera chargé de malédictions.
   28 Quand les méchants s'élèvent, les hommes se cachent ;
Mais quand ils périssent, les justes se multiplient.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
Proverbes 28
  • 28.1 Sans que personne les poursuive. Comparez Lévitique 26.36-37.
    Ont de l'assurance, sûrs du secours de Dieu.
    Comme le lionceau. Pour cette image, comparez Genèse 49.9.
  • 28.2 En révolte. Le terme employé ici désigne habituellement la rébellion de l'homme contre Dieu. Il s'agit donc d'un peuple qui, par ses aspirations coupables, par ses fautes, se serait éloigné de Dieu. Privé de l'appui d'en-haut, il tombe dans l'anarchie. C'est ce qui arriva souvent dans le royaume des dix tribus et, entre autres, après Jéroboam II, et en France pendant la première Révolution.
    Pour la pensée du deuxième membre, voyez 21.22 et Ecclésiaste 9.15.
  • 28.3 Un homme pauvre. Comme il est assez rare qu'un pauvre soit appelé au pouvoir, on a parfois, au moyen d'une légère modification (rosch au lieu de rasch), fait signifier chef au mot traduit par pauvre. Sans nécessité. Un homme dépourvu de ressources matérielles peut être appelé à de hautes fonctions. Mais il est à craindre qu'il ne cherche à s'enrichir pendant son passage au pouvoir. Comme des agriculteurs qui sont heureux de voir venir la pluie, on se promet monts et merveilles d'un pareil gouvernement; et voilà que c'est un orage dévastateur.
  • 28.4 Chacun aime et caresse son semblable.
    Vantent le méchant, ils n'attachent de prix qu'au bonheur matériel.
    S'irritent contre eux et ne craignent pas de leur prouver leur déplaisir. Il y a cela dans ce verbe, que nous avons déjà trouvé 15.18 et que nous retrouverons verset 25 et 29.22.
    Eux : méchant est un collectif.
  • 28.5 Les gens adonnés au mal, littéralement : les gens de mal, expression qui aurait aussi bien pu entrer dans l'usage que celle de gens de bien.
    Comprennent tout, dans le domaine de la morale (Ecclésiaste 8.5; 1Jean 2.20).
  • 28.6 Deux chemins : non pas celui qui s'écarte à droite et celui qui s'écarte à gauche de la bonne voie, mais le chemin du mal et celui du bien. Il suit le premier en réalité et le second en apparence. Il y a donc de l'hypocrisie dans son fait. Il n'a pas encore absolument abandonné le bien; il est double de cœur (Jacques 1.8), ce qui est la plus grande misère du monde.
  • 28.7 La loi : non pas seulement la loi divine, mais, en remontant au sens premier du mot loi, l'instruction des parents ou des maîtres.
    Fait honte à son père, à qui on reproche cette mauvaise conduite (27.14).
    Les libertins : gourmands, débauchés, prodigues.
  • 28.8 L'intérêt en argent, à payer sur une somme prêtée.
    L'usure. Faute d'une expression plus exacte, nous rendons ainsi un mot qui n'a qu'à une époque plus récente pris le sens d'usure et qui désigne ici le surplus qu'on exigeait d'un voisin, quand il vous rendait le prêt en nature que vous lui aviez fait.
  • 28.9 Comparez 15.8,29. Il faut écouter pour avoir le droit de parler.
  • 28.10 Comparez 26.27.
  • 28.11 Le riche voit dans la prospérité de ses affaires la preuve de sa sagesse, et beaucoup de gens, par flatterie, le fortifient dans cette opinion. Mais le pauvre, que rien n'aveugle, le scrute (18.17) et le pénètre de part en part.
  • 28.12 Premier membre, comparez 29.2; 11.10-11; deuxième comparez verset 28.
    Les gens se cachent, littéralement : sont cherchés partout et, par conséquent, obligés de se cacher.
  • 28.13 Ce verset pourrait servir d'épigraphe au Psaume 32.
    Et les délaisse. La confession seule ne suffit pas.
  • 28.14 Sans cesse dans la crainte. Comparez 14.16. Il ne s'agit pas uniquement de la crainte de Dieu, mais aussi de celle du mal, du péché, de tout ce qui peut compromettre la santé de l'âme.
    Mais qui endurcit son cœur : dans 29.1, son cou.
  • 28.15 Affamé, littéralement : errant de côté et d'autre, poussé par la faim.
    Un peuple pauvre, épuisé par de longues guerres et dépourvu des richesses naturelles, exaspère la brutale avidité du tyran qui l'opprime (verset suivant).
  • 28.16 Qui hait les gains coupables prolongera ses jours, et, par conséquent., le monarque qui ne les hait pas, s'expose follement à une mort violente.
  • 28.17 L'assassinat prévu au verset 16 n'en est pas moins un crime.
    Chargé, littéralement : oppressé par.
    Fuit, errant et vagabond, comme Caïn.
    Jusqu'à la fosse. Le tombeau seul le mettra à l'abri de la vengeance humaine.
    Qu'on ne le retienne pas! Le conseil 24.11 ne le concerne pas. La grâce ici ne peut se substituer au droit. Il faut marcher dans l'intégrité pour être secouru (verset suivant).
  • 28.18 Qui suit deux chemins. Même expression que verset 6.
    Tombera dans l'un d'eux. Quand la bonne voie lui paraîtra compromettante, ou, vice versa, quand les conséquences du mal l'épouvanteront, il changera de chemin, mais n'échappera pas pour cela. D'autres traduisent : tombera tout d'un coup, en une fois.
  • 28.19 Comparez 12.11. L'opposition entre le premier et le deuxième membre est plus frappante ici.
  • 28.20 L'homme fidèle, littéralement, comme 20.6 : l'homme aux fidélités, sûr de caractère et consciencieux. Pour lui Dieu va avant tout.
    Deuxième membre : Le gain avant tout. Comparez 20.21.
  • 28.21 Premier membre, comparez 24.23.
    On commet le forfait en question. Le moindre cadeau suffit parfois à faire condamner un innocent, ou absoudre un coupable (Ezéchiel 13.19).
  • 28.22 L'homme envieux. Voir 23.6. Il ne se borne pas à être jaloux de la prospérité d'autrui; il se consacre avec une passion aveugle à la réalisation de ses ambitions; tous les moyens lui seront bons (verset 20).
    La misère lui surviendra, comme conséquence imprévue de ses agissements. Par intérêt même il devrait se calmer.
  • 28.23 Comparez 27.6 et 29.5. On traduit quelquefois : Celui qui reprend l'homme qui recule, trouvera faveur... Le sens est le même : Celui qui oublie l'idéal moral qu'il avait d'abord poursuivi, ne peut être préservé d'une chute irrémédiable que par une réprimande énergique. Lui montrer de la complaisance serait le précipiter dans l'abîme.
  • 28.24 Comparez 20.21.
    Du destructeur, ou du dissipateur. Celui qui, du vivant de ses parents, s'approprie une partie de leur bien et en use à son profit, peut être mis sur le même pied que celui qui les ruine par de folles dépenses (19.26).
  • 28.25 Avide, littéralement : large d'âme, l'âme étant prise comme 23.2 dans le sens d'appétit.
    Excite les querelles. Comparez 13.10.
    Sur la confiance en l'Eternel, voir 16.20 et 29.25.
    Rassasié, littéralement : engraissé. Comparez 11.25.
  • 28.26 Qui se confie. C'est par ce mot que notre verset se rattache au précédent.
    En son propre cœur. Le cœur naturel n'a pas des pensées conformes à la sagesse divine; lui obéir c'est marcher au-devant de tous les périls.
    Est un sot. En hébreu ce mot signifie précisément un présomptueux. qui a en lui-même une confiance aveugle.
  • 28.27 Comparez 11.25; 19.17; 22.9.
    Qui ferme les yeux. Comparez Esaïe 1.15.
    Chargé de malédictions, humaines et divines. C'est l'opposé du verset 20 : chargé ou comblé de bénédictions.
  • 28.28 Premier membre, comparez verset 12; deuxième, comparez 11.10 et 29.2.
    Se multiplient, non pas : reparaissent en grand nombre dans le pays, mais : prospèrent, parce que les jours de la persécution ont pris fin.