Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Psaumes 26 (Annotée Neuchâtel)

   1 De David.
Rends-moi justice, Eternel, car j'ai marché dans mon intégrité,
Et je me suis confié en l'Eternel, sans chanceler.
   2 Sonde-moi, Eternel ! éprouve-moi,
Passe au creuset mes reins et mon coeur.
   3 Car ta grâce est devant mes yeux,
Et je marche dans ta vérité.
   4 Je ne m'assieds pas avec les hommes faux,
Et je ne vais pas avec les gens dissimulés ;
   5 Je hais l'assemblée de ceux qui font le mal,
Et je ne m'assieds point avec les méchants.
   6 Je lave mes mains dans l'innocence,
Et je me tiendrai près de ton autel, ô Eternel !
   7 Pour entonner un chant de louange
Et pour raconter toutes tes merveilles.
   8 Eternel, j'aime le séjour de ta maison
Et le lieu où réside ta gloire.
   9 Ne permets pas que mon âme soit entraînée dans la ruine des pécheurs
Et que ma vie soit emportée avec celle des hommes de sang,
   10 Qui portent le crime dans leurs mains
Et dont la droite est pleine de présents.
   11 Pour moi, je marcherai dans mon intégrité ;
Rachète-moi et prends pitié de moi.
   12 Mon pied s'affermit dans un chemin aplani ;
Je bénirai l'Eternel dans les assemblées.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
Psaumes 26
  • Note de section ou de chapitre
    L'homme pieux soupirant après la maison de Dieu.
    Les Psaumes 26, 27 et 28, que rapproche plus d'une ressemblance, semblent se rapporter à l'époque où David, chassé à Mahanajim par la révolte d'Absalom, attendait avec anxiété l'issue de la lutte. Le Psaume 28 porte si évidemment l'empreinte de David que nous n'hésitons pas à admettre pour tous les trois la donnée du titre.
    Le Psaume 26 se résume dans la requête par laquelle il commence : Rends-moi justice! L'auteur souffre injustement; les circonstances qui le retiennent loin du sanctuaire semblent donner raison à ceux qui le confondent avec les méchants (versets 4,5,9).
    Après une courte requête (verset 1), l'accusé affirme devant Dieu la pureté de ses intentions (versets 2 à 7). Puis il lui présente sa prière (versets 8 à 11), qui, dans le verset final (verset 12), se change en action de grâces.
  • 26.1 Première requête.
    Dans mon intégrité. Comparez Psaumes 15.2; 25.21.
  • 26.2 2 à 7 Pureté des intentions de l'accusé.
    Sonde mes reins et mon cœur. Voir Psaumes 7.10, note.
  • 26.3 Grâce, vérité. Voir Psaumes 25.10, note.
  • 26.4 Je ne m'assieds pas... : Je n'ai pas de relations d'amitié et de confiance avec eux. Comparez Psaumes 1.1; 2Jean 1.10.
  • 26.5 Les méchants. Voir Psaumes 1.1, note.
  • 26.6 Je lave mes mains. Allusion à un rite symbolique par lequel on se déchargeait publiquement de toute responsabilité à l'occasion. d'un crime commis. Comparez Deutéronome 21.1-7; Matthieu 27.24. Le sens spirituel de ce symbole est accentué ici par l'emploi du mot innocence.
    Je me tiendrai... littéralement : je serai autour de ton autel, l'entourant avec d'autre adorateurs, pour prendre part à un sacrifice. Conformément à l'ensemble du passage, le futur : je me tiendrai..., a moins ici le sens d'un vœu que d'une déclaration par laquelle le psalmiste affirme, être en état de se présenter devant l'autel, ce qui est, du reste, son ardent désir (versets 8 et 12).
  • 26.8 8 à 10 La prière.
  • 26.9 Ne permets pas... Il serait contraire à la gloire de Dieu que l'homme qui le craint partageât le sort du méchant. C'est ce qui arriverait, si David était longtemps encore éloigné de la maison de Dieu.
  • 26.10 Leur droite est pleine de présents : pour corrompre le juge, afin que leur crime reste impuni.
  • 26.11 Rachète-moi : délivre-moi des entraves qui me retiennent loin de ta maison.
  • 26.12 Conclusion. Déjà le fidèle sent que sa situation change.
    Dans un chemin aplani, littéralement : dans la plaine. Les obstacles contre lesquels il se heurtait ont disparu.