Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

L'action du Saint Esprit : Propulsion ou traction ?

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Le Saint Esprit
Source : Croire & Servir
Réf./Date source : 06-2001
  
Publié sur Lueur le
Partager

L'apparition de la première voiture à traction avant, au lieu de la traditionnelle propulsion, fut certainement un événement sensationnel. A tel point d'ailleurs que, pendant des années, on la désignait sous le seul vocable de « traction avant ». Aujourd'hui, dans la foulée de Citroën, la plupart des constructeurs ont adopté le même système, plus sûr, semble t-il, plus performant et plus agréable.

Ce débat – c'en fut un très vif, à l'époque – peut conduire à d'utiles réflexions sur l'action étonnante du Saint-Esprit de Dieu. Comment cette extraordinaire puissance divine reçue par les disciples à la première Pentecôte chrétienne fonctionne-t-elle ? Comment est-elle mise en marche ? Agit-elle par traction ou par propulsion ?

Assurément, la plupart d'entre nous, nous préférerions que l'Esprit saint ouvre notre marche et que nous n'ayons plus alors qu'à suivre son chemin. Nous voudrions que notre tempérament soit changé, que notre manière de vivre soit différente, que notre service du Seigneur soit fécond. Nous avons mille et un souhaits légitimes ! Comme cela serait agréable et confortable d'être les spectateurs du grand oeuvre de Dieu !

Quelques exemples bibliques ne vont pas, cependant, dans le sens de nos préférences. Ils nous montrent que l'Esprit saint ne va pas devant, mais qu'il est derrière. Ainsi quand le vieillard Siméon monte au temple où Marie et Joseph viennent présenter l'enfant Jésus, c'est poussé par l'Esprit qu'il s'y rend (Lc 2.27). Le même Esprit pousse Jésus dans le désert où il va connaître la tentation (Mc 1.12). L'évangéliste Luc parle des croyants qui, à Tyr, se sont adressés à Paul, poussés, eux aussi, par l'Esprit (Ac 21.4). Et l'apôtre Pierre, de son côté, souligne que la même impulsion a fait parler des hommes de la part de Dieu (2 Pi 1.21).

De quel droit revendiquerions-nous la traction du Saint-Esprit pour être et faire ce que nous souhaitons et que le Seigneur demande de nous ? En revanche nous pouvons être assurés que le même Esprit pousse avec bienveillance et persévérance, ceux qui sont prêts à se mettre en route, pour accomplir ce que le Maître attend d'eux.

Si nous lui disions, ou redisions : « me voici, pour ce que tu veux ». Nul doute alors, son Esprit sera à son poste, derrière nous !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères