Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Dan Taylor

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Personnalités protestantes
Source : Construire Ensemble
Réf./Date source : Retroviseur  
Publié sur Lueur le
Partager

(1738 - 1816)

Pendant le Siècle des Lumières en Angleterre, comme ailleurs, le zèle évangélique des chrétiens diminua beaucoup et les Eglises baptistes, entre autres, connurent un déclin certain. D'une part, les Eglises baptistes calvinistes sombraient dans un hyper-calvinisme qui les empêchaient d'évangéliser, d'autre part, les Eglises dites "générales" (1), marquées par l'esprit de l'époque, commençaient à nier la nature divine de Jésus et perdaient leur raison d'être.

La réponse de Dieu à cette situation vint de l'oeuvre infatigable des deux frères John et Charles Wesley, qui marquèrent leur pays bien au delà du mouvement méthodiste qu'ils fondèrent.

Un certain Dan Taylor subit l'influence de ce réveil méthodiste dans son Yorkshire natal. Taylor avait connu une jeunesse très dure ayant commencé à travailler dans les mines de charbon dès l'âge de cinq ans. Mais ce fils de mineur avait la passion de la lecture et se convertit sous l'influence du nouveau réveil. A 22 ans, il devint prédicateur laïc méthodiste, puis plus tard prédicateur indépendant. Convaincu par la Bible que le seul baptême valable était celui des croyants, il demanda à plusieurs pasteurs baptistes de sa région de le baptiser. Ces pasteurs calvinistes ne voulant pas baptiser un chrétien qui ne partageait pas leurs convictions, il dut effectuer un trajet de deux jours pour trouver enfin un pasteur baptiste "général" qui accepte de le baptiser dans un fleuve, un jour de février 1763. Taylor rentra chez lui dans le Yorkshire où il construisit un temple et bientôt une Eglise se forma autour de lui.

L'enthousiasme de Taylor, sa clarté concernant les doctrines fondamentales de l'Evangile n'étaient pas appréciés par bon nombre de baptistes généraux, même le fait de faire chanter des cantiques dans son Eglise semblait une nouveauté dangereuse. Finalement, en 1770, Dan Taylor fut contraint de fonder un nouvelle Fédération baptiste, la "Nouvelle Connection des Baptistes Généraux". Les articles de foi de celle ci proclamaient la nature divine et humaine de Jésus, mort sur la Croix pour tous ceux qui croient en Lui, la justification par la grâce qui conduit aux oeuvres bonnes, et le baptême des croyants par immersion. Malgré cette scission douloureuse, Taylor fit preuve d'une grande largeur d'esprit, et pendant trente ans encore il assista aux réunions de la « Vieille Connection » et maintint ainsi ses liens avec ceux qu'il avait été contraint de quitter.

Dan Taylor, père de neuf enfants, avait un appétit énorme pour le travail. Pour lui, une journée était perdue s'il n'avait prêché une ou deux fois, visité des Eglises et avancé dans la rédaction d'un de ses livres. Il écrivit quelque 45 ouvrages de théologie ou d'apologétique, tous en langage simple, accessible au peuple. Sa "Nouvelle Connexion" fonda une soixantaine d'Eglises durant sa vie ainsi que des écoles, et une mission en Inde qui accomplissait un travail similaire à celui de la mission de William Carey.(2)

Pour finir cet article, citons l'historien baptiste Macbeth: "Dan Taylor est de loin le leader baptiste le plus créatif et énergique de son temps... Presque seul, il avait ramené ce qui restait des baptistes généraux à une orthodoxie doctrinale et à un vrai zèle évangélique"(3).


(1) Ainsi désignées parce que ses membres croyaient que le Christ est mort sur la Croix pour faire une offre générale de la grâce, à la différence des calvinistes, ou baptistes "particuliers" disant que le Christ est mort uniquement pour les élus.
(2) William Carey (1761 - 1834), instigateur, en 1892, de la fondation de la Société Missionnaire Baptiste (BMS). Missionnaire aux Indes.
(3) H. Leon MeBeth:"The Baptist Heritage: Four Centuries of Baptist Witness". Broadman Press, Nasville, 1987, p. 158.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères