Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

La famille et ses défis
2. Les défis de la famille

Auteur :
Type : Dossier
Thème : La famille
Source : Aimer & Servir
Réf./Date source : 132  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire du dossier :
  1. Les défis de la famille
  2. Les défis de la famille : le couple
  3. Les défis de la famille : conclusion

Oui, dans la société d'aujourd'hui, la famille est cernée de dangers qu'il lui faut écarter, de pièges qu'il lui faut éviter, d'imitations qu'elle ne peut tolérer, de manoeuvres qu'elle doit déjouer si elle veut exister et durer. Or, la durée est la dimension la plus importante de la famille.

La famille est le lieu de la transmission de la vie. Toute famille comporte un "avant", une histoire, celle des aïeux, des grands-parents, des parents des deux membres du couple qui fondent une famille. Toute famille comporte un "après", un avenir, quand elle compte un enfant qui l'ouvre sur demain. Un couple peut être une réussite humaine merveilleuse, il ne devient une famille qu'au moment où la venue d'un enfant crée une nouvelle génération.

Les dangers qui menacent aujourd'hui la famille sapent justement les conditions de sa durée. La famille ne peut alors remplir sa fonction de transmission - transmission de la vie, transmission des valeurs culturelles et spirituelles par l'éducation, transmission de la langue maternelle, transmission des biens, transmission de l'identité sociale - la famille ne peut remplir cette fonction de transmission sans liens réciproques de responsabilité entre les êtres qui la composent, responsabilité qui va au-delà de l'amour et du bonheur intime d'être ensemble, responsabilité qui suppose un engagement. Pour désigner les êtres qui la composent, on dit les "membres" d'une famille, tant il est vrai que la famille se présente comme un être vivant, avec au moins une trame - le couple, forcément composé d'un homme et d'une femme - et une chaîne - la chaîne générationnelle, la lignée. La base naturelle de toute famille implique, d'une part, la différence des sexes des parents, et d'autre part, la différence des âges des générations. Cette base naturelle, qui est un moment de la Création, fait de la famille un groupe tout à fait particulier, qui la distingue des groupes fondés sur le voisinage, les opinions communes, les intérêts partagés, le plaisir à vivre ensemble, etc. La famille est fondée sur la nature, et commence au trio père/mère/ enfants. Bien entendu, la culture a habillé cette base naturelle de manières différentes selon les religions et les civilisations. Mais les lois et les coutumes ont pu varier, le tissu de la transmission de la vie s'est toujours fait selon le schéma voulu par la Création - un couple composé d'un homme et d'une femme, qui met au monde une génération suivante.

Aujourd'hui, dans nos sociétés dites avancées, les deux composantes de ce tissu de vie qu'est la famille, la trame et la chaîne, sont menacées d'imitations frelatées. Ainsi, il est de plus en plus question de reconnaître à des couples homosexuels le droit d'élever des enfants qui seront alors privés de parents de sexe différents, père et mère, c'est-à-dire qu'on veut casser l'altérité du couple et casser la bi-parentalité des enfants.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères