Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

I094 - Je viens pour te tuer

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année I
Source : Lueur
Réf./Date source : 03/04/2004  
Publié sur Lueur le
Partager

Nous rentrions avec mon épouse et nos deux enfants d'une promenade lorsque, arrivés devant la porte, un jeune nous attendait. Que veux-tu lui ai-je demandé – je viens te tuer me répondit-il en sortant un pistolet – Ok mais pas la peine de faire cela devant ma famille, laisse-les rentrer rétorquai-je calmement.

Quand la famille fut à l'abri, nous avons commencé à discuter sur le trottoir. Il était très mal dans sa peau, consommait de temps à autre de la drogue, voulait se supprimer mais faire un coup d'éclat avant, être "comme Jacques Mesrine" qui avait été abattu par la police quelques semaines auparavant.

Il avait en fait, tellement besoin de Jésus et de son amour, lui l'enfant rejeté et abandonné par ses parents, il avait tellement envie d'être stable dans ses relations sentimentales comme sur un plan professionnel.

Jésus répond aux religieux de son temps qui lui reprochent de manger avec des gens de mauvaise vie et réputation : "Les personnes en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, ce sont les malades qui en ont besoin." Cet homme était malade dans sa vie, ses sentiments, ses besoins, pourquoi le rejeter, lui en vouloir, le condamner.

Peut-être n'êtes-vous pas arrivé à son extrême mais vous êtes aussi mal dans votre peau. J'ai une bonne nouvelle, Jésus est venu, Il est là pour vous, pour vous guérir et changer votre vie, c'est lui le meilleur médecin de l'âme. Confiez-vous en Lui aujourd'hui.

Au fait, vous aurez compris que cet homme ne m'a pas tué, au bout d'un moment il m'a donné les balles de son arme, j'ai prié avec lui sur le trottoir puis il est parti en courant, je n'ai jamais eu de ses nouvelles !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères