Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

I304 - Une expérience qui fait réfléchir

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année I
Source : Lueur
Réf./Date source : 30/10/2004  
Publié sur Lueur le
Partager

Un professeur proposait à ses élèves une expérience. Il avait sur son bureau un saladier en verre transparent et des pierre assez grosses de la taille d'un poing.

"Combien de pierres pensez-vous que je vais pouvoir mettre dans le saladier" ? Les réponses fusent. Le professeur met un certain nombre de pierres jusqu'à le remplir et pose la question "pensez-vous que le saladier est plein" les élèves répondent par l'affirmative.

Alors le professeur sort de derrière son bureau un sac de gravier qu'il verse dans le saladier tout en le secouant. Lorsqu'il est plein, il demande s'il est possible de rajouter quelque chose dans le saladier, les réponses sont mitigées. Alors il sort un sac de sable qu'il verse et qu'il secoue à nouveau, et pose la même question et tous les étudiants disent oui cette fois-ci. Mais, il prend de derrière son bureau une bouteille d'eau et en verse jusqu'à ras bord.

Puis il pose cette question : "quelle leçon faut-il tirer de cette expérience ?". Plusieurs réponses sont données sans pour autant trouver la solution.

Alors le professeur leur dit : "pensez-vous que j'aurais pu mettre les pierres si j'avais mis le gravier et le sable en premier" non lui répondirent-ils - "OK répondit le professeur, il faut donc faire de même dans vos vies, mettez les priorités en premier sans quoi vous ne pourrez que vivre ce qui est secondaire".

Cette expérience me fait penser à ce que Jésus dit à ses disciples : "Préoccupez–vous donc en premier lieu du Règne de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux, alors tout le reste vous sera donné par–dessus le marché." Matthieu 6:33. Il y a des priorités dans nos vies, ne les loupons pas !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères