Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II016 - Faut-il laisser faire ?

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,... Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Galates 5:19-21

Alors que je travaillais à temps partiel dans une pâtisserie industrielle, j'arrivai plus tard que mes collègues. A cause de mes convictions de foi en Jésus, on m'avait donné le surnom de "curé".

Pour m'embêter, certains épinglaient de grandes affiches pornos dans le lieu même du travail.

Je leur disais que ces photos, collées dans leur vestiaire ne me posaient pas de problème mais que ce n'était pas juste et qu'il n'y avait aucune raison à ce que j'ai à les subir.

Je leur demandai donc de les enlever pour qu'ils les récupèrent sans quoi je le ferais moi-même et les mettrais à la poubelle. Je dois avouer qu'il y avait de temps à autre des "coups de gueule" et que le climat était un peu tendu. Les premières fois, tout le monde resta impassible, mes collègues pensaient que jamais je n'oserais mettre mes menaces à exécution... ils étaient plus nombreux et le chef était avec eux ! Après 3 ou 4 mises en demeure de mes menaces, les posters étant déchirés ou chiffonnés, ils m'ont pris un peu plus au sérieux, oui c'était difficile ! Aurais-je dû ne rien dire, ne rien faire ?

Ce n'est pas parce que nous sommes chrétiens que nous devons nous laisser imposer l’immoralité et la décadence de ceux qui nous entourent ou même y entrer dedans à notre tour !

Ne nous laissons pas faire, sachons au contraire nous affirmer, même dans des situations difficiles.

Lectures proposées : Romains 1:29-32

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères