Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II043 - Le braqueur renvoie son butin par la poste

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
La loi est écrite dans leur cœur ; leur conscience aussi en rend témoignage Romains 2:15

L'an dernier, un braqueur a délesté un coffre-fort des Galeries Lafayette de la somme de 45000 €. Il avait été surpris par deux employés mais avait réussi à prendre la fuite avec son butin sans pouvoir être identifié puisqu'il portait un masque de carnaval. Quelle ne fut pas la surprise du directeur de cet établissement et des inspecteurs de polices peu de jours après, car ce malfaiteur avait restitué son butin par la poste en même temps qu'une lettre de remords. Dans celle-ci, il écrivait combien il regrettait son geste, qu'il en était désolé et rendait l'argent.

C'est peu banal mais ça prouve que sa conscience a bien fonctionné. Dieu a imprimé dans nos cœurs ce qui est juste et dès que nous faisons quelque chose de contraire, celle-ci nous donne un sentiment de mal à l'aise. A force de ne pas l'écouter, on tue cette sensibilité. C'est souvent le témoignage que rendent les détenus : "Au début, quand je volais, j'avais le cœur qui battait car je savais que ce que je faisais n'était pas bien, j'avais aussi peur de me faire prendre … mais bon, après un moment, on s'habitue, on devient plus hardi, ainsi on vise de plus en plus grand !"

Lorsque j'ai découvert la foi en Jésus, ma conscience s'est remise en route et j'ai pris au fur et à mesure de ce qui n'était pas juste dans mes paroles ou mes actes. Cela a produit en moi un changement de comportement.

Ne tue pas ta conscience en la faisant taire, au contraire développe toujours plus sa sensibilité.

Lectures proposées : Jean 8:4-9

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères