Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II052 - Jouer au foot contre les détenus

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Jésus dit :" j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi." Matthieu 25:36

J'emmène quelquefois une équipe de jeunes chrétiens pour "affronter" les détenus lors de matchs de foot. Ils sont une douzaine à faire leur entrée dans un minuscule terrain où la pelouse a fait place depuis longtemps au bitume et la poussière du remblai. Ils savent bien "qu'ils vont se manger une défaite" face à ces détenus qui connaissent le terrain, qui jouent en rebonds avec l'aide des murs de la prison et qui ont la rage de vaincre ceux qui viennent "de l'extérieur".

Mais ces jeunes qui seront devant eux sont différents. Chrétiens, ils sont présents pour passer un bon moment avec les eux et témoigner de leur foi.

Ce témoignage est divers : ils prennent sur leur temps de loisir pour jouer ; ils signalent eux-mêmes à l'arbitre lorsqu'ils ont fait une faute ; ils s'excusent lorsque leur jeu a été trop brutal ; lors du verre de l'amitié, l'un d'eux explique comment Jésus a transformé sa vie ou l'aide chaque jour. En fin de partie, lors du verre de l'amitié, ils offrent à la prison un ballon et au meilleur joueur de l'équipe adverse un maillot ou des gants de foot, signe d'encouragement ….

Ils sont bien ces petits jeunes qui allient leur passion pour ce jeu et qui en font profiter les exclus de la société … parce qu'ils jouent aussi face à des SDF ou des malentendants. Autant d'occasions de témoigner de leur foi en Jésus et de leur amour vis-à-vis des hommes.

Soyons ingénieux, imaginatifs pour trouver des idées originales afin de témoigner de notre foi et notre amour.

Lectures proposées : Matthieu 25:35-40

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères