Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II083 - Témoignage

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
La mort m’avait entouré de ses chaînes, ses pièges étaient tendus sous mes pieds. (PDV) Psaumes 18:6

Je suis le dernier d’une famille de cinq enfants. Ma mère m’a dit un jour « lorsque nous avons su que j’étais enceinte de toi, avec ton père nous nous sommes écriés : "c'est une catastrophe". Si nous en avions eu les moyens, je serais allée me faire avorter en Allemagne".

Sans avoir vécu le martyr, mon enfance était loin d’être facile. Mon père était violent. J’ai encore en mémoire la vision de ma mère rouée de coups de pied alors qu’elle était sur le sol, le renversement de la table alors que l'on prenait le repas, les nombreuses fuites chez des amis pour être protégés des coups, …

Ma mère ne supportait plus depuis longtemps cette situation, elle sombrait dans des dépressions. J’avais environ douze ans lorsque je suis allé la visiter dans un hôpital. Ce fut à cette occasion que ma vie allait basculer dans la haine vis-à-vis de mon père. Je trouvai ma mère, pieds et bras attachés, sanglés sur son lit, des barreaux à la fenêtre, tellement groggy par les médicaments qu’elle ne pouvait pas me parler. Ce jour-là, j’ai dit en mon cœur "je tuerai mon père" ! Je devenais moi-même violent.

Dès quatorze ans, mes parents me mirent en apprentissage chez un patron en tant que pâtissier.

Comme j’étais nourri et logé, celui-ci m’exploitait en me faisant travailler 60 à 75 heures par semaine. Je logeais dans une mansarde au grenier, la seule pièce non chauffée au point qu'en hiver les fenêtres gelaient … à l'intérieur ! (à suivre)

Lectures proposées : Psaumes 18:17-20

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères