Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II084 - Témoignage (suite)

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Mon bonheur à moi, c’est d’être près de toi. J’ai mis ma confiance en toi, Seigneur, pour proclamer tout ce que tu as fait. Psaumes 73:28

Ma mère, sortie de l'hôpital, a été interpellée par une parole du Christ sur une invitation: «Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, je vous donnerai du repos".

En fréquentant ces réunions, elle trouva la guérison de sa dépression et fut totalement transformée. Quelques années après elle partit comme missionnaire. Elle m’invitait souvent mais cela ne m’intéressait pas.

Un soir que je l'attendais dehors, ne la voyant pas sortir de sa réunion je suis rentré dans cette salle. Elle discutait avec le pasteur. Ce soir-là, je remarquai surtout la fille de ce dernier. J’assistais alors aux réunions, dans l’espoir de sortir avec elle. Du coup, j’entendais les témoignages de foi en Jésus que vivaient ces gens.

Après quelques mois, j’ai interpellé Dieu ainsi : "Si tu existes vraiment, viens aussi te manifester dans ma vie". Au bout de trois jours, je me suis rendu compte que ma violence et ma haine vis-à-vis de mon père et de la société avaient disparu.

Il m’a fallu choisir entre continuer sur la voie que j’avais empruntée jusque-là, avec un avenir plutôt sombre… ou suivre le chemin que Jésus me proposait. J’ai choisi ce dernier que je n'ai jamais regretté. Depuis ce jour, je n’ai jamais été déçu par Jésus. Il a su donner un sens à ma vie. J’ai été sincèrement curieux de savoir si Jésus existait et s'il pouvait vraiment agir encore de nos jours. Il a répondu avec humour et amour. Voulez-vous aussi lui demander de réorienter votre vie ?

Lectures proposées : Psaumes 73

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères