Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II128 - Tonton, il était mort… et il s'est réveillé

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications Ephésiens 6:18

Elen revient de très loin après des années très chaotiques dans plusieurs domaines de sa vie. Revenue vers le Seigneur, elle entreprit de rechercher un emploi. Elle a trouvé un poste en tant qu'animatrice dans un quartier populaire. Voici le texto qu'elle m'envoyait un soir.

Un habitant nous a appelés pour nous signaler qu'un de ses amis avait fait une tentative de suicide par étranglement, nous sommes donc intervenus afin de voir le monsieur en question. En arrivant il était assis se sentant plutôt bien, mais il nous a demandé quelques minutes après d'appeler les secours car il se sentait mal. Il a demandé de prendre l'air, nous l'avons accompagné à sa porte et là il a été saisi d'une grande douleur à la poitrine puis s'est écroulé par terre. Les secours tardaient à arriver au point que mes deux collègues (dont Hamid qui vient à l'église) prenant son pouls se sont tournés vers moi pour me signifier que c'était fini. Je me suis dit que non, le Seigneur était au dessus de tout cela et avec Hamid nous avons prié pour lui. Petit à petit son pouls s'est remis en marche, puis il a recommencé à respirer. Les pompiers sont arrivés et l'ont emmené aux urgences. Mes collègues et moi-même sommes encore sous le choc de ce miracle, l'un d'eux m'a dit "Elen il était mort, il n'y avait plus rien, ses yeux étaient fixes et sa langue pendait, c'est un miracle !"

Cette spontanéité est simple et belle. Comme Elen, ne calculons pas avant de prier pour ceux qui nous entourent au risque d'être plus incrédules que pleins de foi.

Lectures proposées : Actes 9:36-41

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères