Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II157 - La chute et la réhabilitation

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
C’est pourquoi … mets un terme à tes péchés en pratiquant la justice et à tes iniquités en usant de compassion envers les malheureux Daniel 4:27

Discutant avec une jeune femme un jour, elle me dit qu'il y a encore peu de temps, elle ne comprenait pas les gens qui n'avaient pas d'emploi, elle les pensait paresseux, elle était agacée par ceux qui se plaignaient sans cesse d'avoir mal ici ou là. "Il a fallu que je quitte mon emploi pour me rendre compte que je n'arrivais pas à en trouver un autre malgré ce que je pensais, j'ai du travailler en intérim en usine, dans les champs, … et à un moment je ne pouvais même plus m'acheter une bouteille de gaz pour ma cuisinière, j'étais vraiment au plus bas. Idem pour la santé, j'ai connu des problèmes au point où je ne pensais plus pouvoir en sortir, Ça m'a calmée, mon orgueil en a pris un coup, aujourd'hui je n'ai plus le même regard sur les autres, je les comprends mieux !"

Sa condescendance s'est transformée en écoute, en compassion, en aide aux autres, à partir du moment où elle-même est passée par des moments difficiles.

Notre lecture du jour nous relate le vécu du roi Nébucadnetsar qui a connu une chute avant une réhabilitation. Pourtant le prophète lui avait donné un conseil afin d'éviter cette expérience douloureuse mais il n'en a pas tenu compte.

Peut-être traversez-vous aussi des difficultés en ce moment. Dieu n'en est certainement pas l'instigateur - en ce sens notre récit est très particulier - toutefois il arrive qu'il permette, à cause de notre orgueil et notre cœur resté dur, que nous soyons dans une situation difficile afin que la prise de conscience produise un changement de regard sur nous-mêmes et d'attitude envers les autres.

Lectures proposées : Daniel 4

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères