Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II174 - Test

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jean 6:68

Les étrangers qui viennent en France et qui s'intéressent à sa population disent souvent que nous sommes un peuple qui se caractérise par sa philosophie. C'est aussi ce que remarque le sociologue Mermet dans ses ouvrages sur l'évolution de la société française.

Certains français auront un large sourire d'approbation et de contentement sans s'apercevoir qu'il y a là une racine dans nos cœurs qui nous pose problème quant à la foi et à la marche avec Jésus parce que nous nous mettons à réfléchir lorsque nous ne comprenons pas sa "logique" et notre esprit cartésien s'oppose à la foi.

Dans notre lecture du jour, les juifs ont eu le même comportement. Après réflexion, ils trouvèrent les paroles de Jésus horribles, abjectes, incompréhensibles… Comment manger la chair et boire le sang d'un homme ? On ne peut les blâmer, sauf que la suite de l'enseignement de Jésus, particulièrement lors de la Cène, nous apprend ce qu'il voulait dire. Un certain nombre de disciples sont partis trop tôt, simplement parce qu'ils ont essayé de comprendre avec leur intelligence seulement.

Pierre semble un peu dépité lui aussi et n'ayant pas d'autre idée dit "tu as les paroles de la vie, à qui irions-nous" mais il reste !

Soyons honnêtes, nous ne comprenons pas toujours ce que Jésus fait dans nos vies ou dans l'Eglise, nous avons du mal à savoir ce qu'il veut, pourquoi veut-il que nous prenions tel ou tel chemin. Ne devrions-nous pas suivre Jésus même lorsqu'il nous semble que c'est trop dur ou lorsque nous ne le comprenons pas ? Peut-être qu'aujourd'hui le Seigneur te dit "suis-moi, même si tu ne comprends pas, tu verras plus tard que j'avais raison"

Lectures proposées : Jean 6:56-68

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères