Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II176 - Un jour ordinaire

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Voilà le Dieu qui est notre Dieu... il sera notre guide jusqu'à la mort. Psaumes 48:15

Lors d'un voyage, j'ai rencontré un frère qui témoignait de la manière dont le Seigneur avait dirigé sa vie. Alors qu'il n'avait pas 20 ans, ses études bibliques presque terminées, ses amis savaient déjà quels seraient leurs ministères mais pour lui, rien !

Rien jusqu'au jour où le Seigneur lui a mis la conviction qu'il serait missionnaire d'un pays que personne ne connaissait, situé à la frontière de la Russie et de l'Iran, il a du trouver une carte pour s'apercevoir qu'il existait vraiment. Ce n'est qu'après 5 ans passés en Afghanistan qu'il a pu s'y rendre, ce pays étant fermé jusque-là.

Plusieurs fois il a ainsi fait l'expérience de "paroles du Seigneur" pour lui, venant par convictions intérieures fortes.

Ce qui a attiré mon attention, c'est qu'à chaque témoignage de paroles reçues, il ajoutait : "c'était un jour comme les autres, comme celui d'hier, un jour ordinaire, le matin en me levant, rien ne laissait présager que le Seigneur allait me parler particulièrement, c'était toujours un jour normal".

Cela revenait sans cesse, au point que ceux qui l'écoutaient pouvaient maintenant le répéter après lui. J'ai trouvé cela passionnant. Là où nous nous tenons quelquefois dans le jeûne et la prière… et dans le stress pour savoir ce que le Seigneur veut de nous, lui avait une confiance tranquille, sachant qu'il recevrait au moment opportun les directions utiles.

Puissions-nous vivre la même foi tranquille pour qu'un jour ordinaire comme aujourd'hui, nous l'entendions nous guider.

Lectures proposées : Esaïe 50:4

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères