Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II190 - Montez plus haut !

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
L’Eternel mon Seigneur est ma force. Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et me fait marcher sur les hauteurs. Habacuc 3:19

J’aime particulièrement les girafes, et en rangeant mon bureau j’ai retrouvé une jolie carte envoyée par de chers amis quelques mois auparavant : Les girafes avaient la tête qui sortait bien au dessus des nuages là où le ciel est toujours bleu ! Je vivais une période un peu difficile à gérer et le Seigneur m’a parlé par cette carte. Il fallait que je me dresse au dessus-des nuages, que je m’élève vers lui et lui faire confiance. Ce que j’ai fait !

Combien de fois nous nous laissons assaillir par les problèmes et les difficultés, « le nez dans notre soupe, dont on ne sait plus de quelle couleur elle est » disait une autre amie. On ne voit plus que ça et on a du mal à regarder plus loin, plus haut. Il est vrai que la couche de nuages est souvent épaisse et nous empêche de voir le soleil. Si vous avez déjà pris l’avion vous aurez remarqué aussi combien il fait sombre quand l’avion traverse la couche de nuages, on ne voit rien, et le pilote fait confiance à son radar, jusqu’à ce que l’avion arrive sur son couloir de vol en pleine lumière. Et même les nuages qui vus de dessous paraissaient gris, vus de haut sont blancs comme la neige. C’est le même constat quand vous montez au sommet des montagnes, les nuages vus d’en haut sont blancs et les choses d’en bas sont toutes petites.

« Quand les océans sont déchaînés, je vole au dessus des grands orages, Père tu es roi sur la tempête, confiant je sais que tu es Dieu »

Lectures proposées : Psaumes 27:4-8

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères