Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II195 - Tu aimeras ton frère... en Christ

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu... et ton "frère" comme toi-même Marc 8:30

Les épitres sont pleines d'enseignements sur la manière de nous comporter les uns avec les autres. Certains de leurs auteurs sont effarés de voir des comportements indignes entre eux pour des disciples de Jésus et "tapent du point sur la table". Notre première lecture du jour stipule : "J'ai peur de trouver chez vous des disputes, de la jalousie, de la colère, des querelles de personnes, des jugements mauvais sur les autres… ce qui est destructeur pour les uns et les autres et pour le témoignage du Christ à travers l'église.

En Galates l'exhortation de l'apôtre précise "pratiquons le bien envers tous, surtout envers les frères en la foi". Ça n'exclue pas les autres mais il y a un encouragement à vivre une approche particulière envers ceux qui sont nos frères et sœurs en Christ pour qui nous devons une priorité d'amour, de considération, de soutien, de bienveillance…

Mettre en œuvre cette exhortation peut se vivre concrètement de bien des façons : prière bien sûr, mais aussi rendre des services aussi variés que de tondre une pelouse, participer à un déménagement, être attentifs aux possibilités d'emplois pour ceux qui sont au chômage,… c'est peut-être faire ses courses dans l'échoppe de la sœur ou de faire réparer sa voiture dans le garage du frère, rendre visite à ceux qui ne peuvent plus venir à l'église à cause de l'âge ou de la maladie et ainsi rompre leur solitude.

Tu aimeras, en priorité, ton frère et ta sœur en Christ, car c'est bon et agréable à ton frère… et au Seigneur.

Lectures proposées : 2 Corinthiens 12:20, Galates 6:10

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères