Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II201 - Le mépris engendre-t-il la stérilité ?

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Mikal éprouva un profond mépris pour lui... elle n’eut pas d’enfant jusqu’à sa mort 2 Samuel 6:16-23

Mikal avait pourtant aimé David avant qu'il ne fut roi mais son amour s'est distendu, ses relations avec lui sont devenues difficiles au point de le mépriser lorsque celui-ci loue son Dieu de tout son cœur devant tout le peuple, en dansant, il est vrai bizarrement (la traduction littérale étant "en tournoyant") et vêtu juste d'un pagne.

Ce type de mépris n'existerait-il pas aussi quelquefois dans l'église aujourd'hui ? Je me souviens du temps où la guitare électrique, la batterie ou autres percussion y étaient interdites, les femmes devaient être voilées et ne pas porter de pantalons. Je me souviens encore des tensions entre les chrétiens allemands de l'Ouest et ceux de l'Est, car ces derniers ne pouvaient concevoir que l'on prie autrement que debout… Aujourd'hui nous trouvons que ces règles étaient peu spirituelles, qu'elles trouvaient leur justification uniquement dans une idée humaine de concevoir l'ordre dans le culte. Notre ouverture s'est produite aussi en regardant des frères d'autres continents vivre leurs cultes teintés de leurs cultures très différentes de la nôtre.

Pourtant le jugement vis-à-vis de certains chrétiens concernant leur manière peu conventionnelle qu'ils ont d'adorer Dieu reste tenace et d'actualité. Par exemple, lorsque des agitent des bannières ou accompagnent de gestuelles les paroles des chants, lorsque la prière à haute voix n'est pas "conforme" dans les mots choisis,…

Soyons prudents dans nos jugements par rapport à la manière dont nos frères et sœurs louent et adorent le Seigneur, ne tombons pas dans un certain mépris au risque de devenir stériles pour Dieu.

Lectures proposées : 1 Samuel 18:20, 2 Samuel 6:12-21

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères