Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II258 - Personne pour secourir

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Ses habitants ne dépendaient de personne. C'est pourquoi personne ne vint à leur secours Juges 18:28

De plus en plus nous voyons des chrétiens dire qu'ils ne veulent plus fréquenter les assemblées, certains du fait qu'ils ont été déçus ou blessés, d'autres par conviction, disant qu'elles sont organisées comme des entreprises ou, pour être plus biblique, structurées comme Babylone. Je me rappelle d'un couple qui avait découvert l'amour et le pardon du Christ grâce aux rencontres que nous organisions dans une petite ville. La sœur nous disait avec conviction : "Jésus n'a pas structuré les disciples, la première église ne l'était pas, Il est inutile d'avoir des associations,…". Nous avions beau lui dire que c'était grâce à l'association que nous avions pu obtenir de la municipalité un lieu de rencontre où elle a donné sa vie au Seigneur, rien n'y fit. Nous avons bien sûr respecté ses convictions et son choix de nous quitter, priant et demandant la bénédiction sur eux. Le couple fréquentait alors un groupe qui organisait des rencontres structurées dans une maison ! Ce qui nous a le plus peiné, c'est que la sœur nous avait dit ne plus vouloir suivre son traitement contre un cancer du sein, elle en est décédée laissant de jeunes enfants.

Avoir des structures pour les structures ne sert à rien, sinon à l'orgueil humain parfois, nous sommes d'accord. Etre contre les structures et s'en couper "pour être tranquille" comme les habitants de Laïch est un risque qu'ils ont appris à leurs dépens.

Se nourrir par Internet ne va qu'un temps, l'isolement n'est pas sain. J'en ai entendu des personnes qui étaient parties pour ne plus avoir de contraintes dire que finalement elles avaient manqué de secours, de prières, de conseils sérieux.

Lectures proposées : Juges 18:7-28

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères